Ou va-t-on avec les brevets ???

Général

Par Anh Phan le

L’US Patent Office vient de confirmer la première décision de justice condamnant Microsoft pour violation de brevet autour des plug-ins. Mais quelle est donc ce brevet ? En fait, ce brevet porte sur la technologie des plug-ins dans les navigateurs internet que tout le monde utilise aujourd’hui. Pour rappel, tout remonte à 1999, Eolas et l’université de Californie sont propriétaires du dit brevet et attaque Microsoft pour avoir intégré cette technologie sans en payer les droits. En 2003, Microsoft est reconnu coupable et doit verser quelque chose comme 521 millions de dollars mais la firme de Redmond fait appel soutenu par le W3C (Worldwide Web Consortium) et en août 2004, l’Office Américain des Brevets invalide le dit brevet, ce qui arrange Microsoft.
Mais n’oubliez pas qu’on est aux Etats-Unis, donc Eolas fait appel à son tour et retourne la situation, l’Office Américain de Brevets revalide le dit brevet en faveur d’Eolas.

En soi, la guerre entre Microsoft et Eolas, je m’en fous, mais ce brevet, qui me semble un peu limite, pourrait être la porte ouverte à une remise en cause de tous les navigateurs internet, du moins aux Etats-Unis. Parce que maintenant, pour les éditeurs de Plug-ins, soit vous vous acquittez d’une licence chez Eolas sur un brevet complètement navrant, soit vous recoder votre application avec toutes les conséquences que cela pourrait ammener (incompatibilité, etc …). Pour illustrer, imaginez tous les sites Flash ou utilisant un peu de Flash, ou encore les vidéos intégrées dans le navigateur …

Tout ça pour vous dire que je suis contre la brevetabilité des concepts, on part sur un terrain complètement malsain et où la seule conséquence est que pour innover un temps soit peu, il va vous falloir lâcher des sous …