Imprimer sa batterie sur papier

Hardware

Par Keiichi le

C’est ce que permet la nouvelle technologie développée par une équipe de l’université de Stanford (mais que font les universités françaises ?), qui permet de stocker de l’énergie sur un support ultra fin.

Il s’agit d’imprimer sur du papier des Single Walled Carbon Nanotubes (SWNTs) avec du Polyvinylidene Fluoride (oui, je ne sais pas comment on traduit tout ça en français). En plus d’être ultra fins, les nanotubes sont très stables et supportent 2500 cycles.

Bref, cette technologie couplée avec les processeurs imprimables et autres écrans flexibles, et vous avez devant vous le futur des journaux papier ou les composant de la futur montre HP (voir ICI) ! 😉

stanfordswnt-lg

via electronista