Chronique du WE : Les tablettes plient ordis et télés

Chronique

Par Lâm le

C’est étrange. Après les netbook, voici le cas des tablettes. Ou un segment semi-nouveau, dérivé de, offrant de nouvelles possibilités, en fermant d’autres. J’ai déjà parlé des tablettes dans l’une de mes chroniques, avec un regard assez sévère sur les challenges ergonomiques qu’elles induisent sans vraiment nous avertir.

cwe-tablettes-win-0

Pourtant, la sauce commence à prendre. Hier, le ponte de la chaîne de magasins Best Buy s’est épanché dans le Wall Street Journal et fourni des chiffres assez impressionnants : Pour Brian Dunn, les appareils de type tablette (principalement l’iPad d’Apple et le Kindle d’Amazon) sont la principale source de croissance de vente cette année. Plus forts, c’est la seule course de croissance, puisque que les télés et les desktop sont en stagnation ou en forte baisse.

Là où les chiffres deviennent intéressants, c’est lorsque l’on corrèle ces deux données. Car le patron de Best Buy est catégorique : les tablettes vampirisent les ventes des laptops… Et des télés. Si les premiers suspects étaient assez prévisibles en cas de succès des tablettes, les seconds surprennent. Préférer une tablette à une télé ? Les comparer, même ? C’est saugrenu, limite trollesque. Et pourtant.

…………………………

//LES DERNIERS JOURS DU NETBOOK

Il est intéressant de poser le background economico-culturel de ces chiffres : Best Buy n’est pas une boutique pour geeks pointus. Si vous y avez déjà été, c’est un mélange de Fnac et de Darty très grand public. Les tendances fournies ici ne sont donc pas issues de comportement d’early adopters, d’enthousiastes ou autres technophiles. Nous parlons bien de grand public. Et ce public semble adopter en masse la tablette.

Il y a quelques temps, le débat entre la tablette vs Netbook battant son plein. Le débat semble se terminer, avec la victoire de la tablette. Ainsi et malgré son tarif bien plus élevé et ses limitations connues, l’iPad aurait cannibalisé 50% des ventes d’ordinateurs portables, spécifiquement des Netbooks ! C’est l’effet Wii en marche : le grand public se fiche bien de la puissance pure, des possibilités de contrôle ou de personnalisation. Le grand public veut aller sur le web, les réseaux sociaux, checker ses mails, jouer un peu et consommer de la culture, point.

cwe-tablettes-win-1

Les tablettes gagnent ici leur premier pari, surtout lorsque l’on connait le nombre réduit de modèles et leur tarif. Lorsque des bêtes de course comme la Samsung Galaxy Tab et des tablettes « low cost » passant sous la barre des 199 euros inonderont le marché, nous devrions voir la confirmation de leur suprématie comme compagnons numériques d’appoint. Lors du dernier IFA de Berlin, Greg me confiait d’ailleurs qu’il n’avait jamais vu autant de modèles, de systèmes et d’offres différentes chez tous les constructeurs, un peu comme lors de l’essors des netbooks. Mais les netbooks n’ont jamais attaqué les ventes des télés…

…………………………

//LA TELE ET SON RYTHME TROP LENT

Car l’article du WSJ met également en valeur un déclin certain des télés. Comme nous nous y attendions, les télés 3D n’ont pas rencontré leur public, entre manque de contenu, tarif, équipement HD encore récent, ces fameuses et pénibles lunettes et surtout, un manque de clarté dans la communication : lors de la conférence Sony de jeudi dernier, le Directeur France nous avouait que beaucoup de consommateurs pensaient encore qu’une télé 3D ne pouvait  également se comporter comme une télé 2D…

cwe-tablettes-win-2

Les télés, donc. Attaquées par ces petites tablettes, comme des colosses aux pieds d’argile titillés par les mortels. Comment en sommes nous arrivés là ? Par le mécanisme de renouvellement, dont je vous reparlerai la semaine prochaine. Depuis 4 ans, la plupart des foyers se sont équipés en grands écrans plat et haute définition. Le besoin de se réequiper ne se fait donc pas fortement sentir face aux dernières caractéristiques à la mode : LED, OLED, 200Hz, télé connectée, 3D etc. J’ai une télé Sony LCD 46″ sans aucune de ces features et pourtant, je ne ressens aucunement le besoin de changer.

Contrairement à l’informatique, l’audio/vidéo est un marché qui n’est pas bouleversé tous les 6 mois. Les gens ont longtemps gardé leurs télés cathodiques pour ensuite lentement passer aux écrans plats, mais dans leur tête, ce genre d’investissement est fait pour ne pas changer tous les 4 matins.
Du coup et d’après Dunn, les gens font plus facilement le choix de dépenser leur argent dans de nouveaux form factors. Et celui des tablettes semble le plus novateur, le plus simple, le plus cool.

…………………………

//SIZE DOESN’T MATTER ANYMORE

Sans doute aidées par la montée en puissance des smartphones tout tactile dans l’inconscient collectif, les tablettes sont ainsi devenues les achats favoris de cette année : Best Buy mais également Staples (une chaîner à la Office Dépôt) vont largement mettre en avant Kindle et iPad pour les fêtes de fin d’année et l’on annonce de l’autre côté des télés 32″ bradées à 199$ pour le fameux Black Friday !

Quand à la culture (DVD, CD…), Best Buy songe à tout caser en fond de magasin. Cette nouvelle hiérarchie de magasin n’est pas anodine. Si vous vous baladez dans une Fnac, vous n’êtes pas sans ignorer que son organisation est calculée au millimètre près et lourde en symbole. Ainsi, les magasins Fnac font toujours une place privilégiée (à l’entrée, l’étage principal) à la culture, question d’image quand bien même la grande majorité des revenus serait issu du hardware. C’est un message fort.
Mettre dès l’entrée des tablette devient donc un geste fort, qui montre l’engouement des utilisateurs, mais également de la confiance des revendeurs dans le succès des tablettes, mais également le symbole que plus que jamais, le médium est le message.

cwe-tablettes-win-3

Un peu comme la Wii à son époque, la tablette est une vraie appropriation d’un secteur pointu par le grand public. Pendant que les experts, les professionnels et les vieux de la vieille se demandaient si ces projets avaient vraiment une chance de réussir, le grand public, sans les écouter ou attendre leur verdict, a adopté en masse, tout simplement.

Besoins simples et directs, envie de renouvellement qui diffèrent de ceux espérés par les constructeurs, voici comment les client et les consommateurs finaux montrent qui fait au final la loi. Et leur loi est gravée cette année sur tablettes.

…………………………

“Les Chroniques du Week End sont des réflexions de Lâm Hua sur la culture et l’industrie geek. Elles engagent les opinions de leur auteur et pas nécessairement celles de l’ensemble de la rédaction du JDG.”