Culture G(eek) : World War Z, apocalypse zombie horriblement réaliste

culture geek

Par Pia le

Sorti à la toute fin de l’année dernière en format poche, l’excellent World War Z de Max Brooks (le fils de Mel Brooks) apporte des réponses...

Sorti à la toute fin de l’année dernière en format poche, l’excellent World War Z de Max Brooks (le fils de Mel Brooks) apporte des réponses à toutes les interrogations des fans de zombies. À qui la faute ? Quelle serait la politique appliquée par les différents gouvernements ? Et enfin que resterait-t-il de notre société moderne après une « zombie apocalypse » ? Cette lecture étonnante file les chocottes tout en imaginant ce qu’il pourrait advenir de notre humanité lorsqu’elle est confrontée à des hordes de morts-vivants… Et on comprend mieux pourquoi Ashton Kutcher se prépare en vue de la fin du monde. Je mettrai ma main à couper que lui aussi, il a lu World War Z et n’ose pas le dire !


Concept art pour l’adaptation cinématographique de World War Z, la bataille de Yonkers, réalisé par Daniel LuVisi

Âmes sensibles, prenez garde : le traitement de World War Z est très réaliste. Max Brooks se glisse en effet dans la peau d’un journaliste dépêché par l’ONU à la rencontre de survivants imaginaires. Dix ans après la Grande Guerre des Zombies, les rescapés civils et militaires se souviennent de ces heures noires et dévoilent souvent de profonds traumatismes. Des premiers symptômes étouffés par le gouvernement chinois à la reconstruction qui bouleverse les classes sociales, en passant par la Grande Panique et ses désastres politiques, écologiques et militaires, l’agencement chronologique des témoignages suit les grandes phases du conflit. Peur, lâcheté, bravoure… Autant de sentiments bien connus qui entrainent des comportements logiques et crédibles. Max Brooks s’attache en effet à imaginer toutes les situations possibles et les réactions humaines les plus plausibles dans ces petits récits rythmés. On n’évite pas un certain nombre de clichés (l’otaku devenu combattant, l’ultra-militarisation des soldats américains, l’industrie de la chirurgie esthétique brésilienne, la répression des russes…) mais la réflexion impressionne par sa globalité, et la construction narrative par son dynamisme.

Une autre vision de la bataille de Yonkers, vue par le gagnant d’un concours de fan-art.

// Visez la tête !

En alternant faits de guerre et survie du quotidien, explications techniques de spécialistes imaginaires et états d’âme des civils, Max Brooks plonge le lecteur au cœur de l’action et l’invite à s’interroger sur les aspects plus pratiques du mythe du zombie. Et en la matière, l’auteur du Guide de Survie en Territoire Zombie n’en est évidemment pas à ses balbutiements. En témoignent les descriptions souvent très précises de techniques d’extermination des zombies et de mise en place de moyens de survie qui apportent des informations utiles pour les plus prévoyants, ou les plus paranos… On y trouve ainsi l’origine des fameuses pelles-décapiteuses baptisées affectueusement « Lobo » (de lobotomie, évidemment) par les soldats, comment déceler la présence de morts-vivants uniquement grâce à son ouïe et son odorat, ou la meilleure utilisation de nos amis les chiens dans la détection et la chasse au zombie. Enfin, les retombées politiques, économiques, écologiques même d’une telle catastrophe sont abordées avec une imagination et une clairvoyance glaçante. Ravitaillement, répartition des savoir-faire et des ressources mais aussi renversement de l’ordre social établi (pour les professionnels du tertiaire et incapables de réparer une chasse d’eau, c’est catégorie F6 ou « inutiles » et retour à l’école) sont abordés avec lucidité.

Construit avec intelligence, World War Z est un récit extrêmement exhaustif dans sa démarche, mais jamais lassant. Les témoignages frappent par leur réalisme et on s’attache sans s’en rendre compte aux personnages qui les racontent. C’est donc sans surprise qu’on apprend la possibilité d’une adaptation cinématographique, produite par la société de Brad Pitt, Plan B. En outre, d”après Max Brooks, l’acteur serait aussi à l’affiche de ce blockbuster annoncé pour l’été 2012. D’ici là, vous avez tout le temps de vous plonger dans cette lecture rafraichissante et de vous demander comment vous réagiriez en cas d’apocalypse “zombiesque”. World War Z donne un début de réponse à cette question qu’on aimerait ne jamais se poser sérieusement mais qui nous fascine indéniablement…

–> Aventurez-vous sur le site officiel des romans de Max Brooks parus au Livre de Poche, World War Z et le Guide de Survie en Territoire Zombie.
–> Découvrez le premier chapitre de World War Z.