Culture G(eek) : Deux Geeks à la Gaîté Lyrique

culture geek

Par Pia le

Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sentent bon le pixel chaud… Marion Coville et Oscar Barda aiment les loisirs numériques au point d’en avoir fait leur métier. Mais bien loin des sentiers battus, puisque leur domaine de compétence à eux, c’est la culture. Ils exposent, expliquent, mettent en scène jeux vidéo et productions numériques à destination d’un public pas toujours acquis à leur cause. Pour les rencontrer, il faut se rendre à la Gaîté Lyrique, le nouvel espace parisien dédié à la culture numérique.


// Marion, super-héroïne de la table ronde


L’énigmatique tatouage de Marion, alors qu’elle joue à la Xbox 360…

Marion Coville organise la table ronde Cultures et pratiques numériques : l’engagement en un clic ? qui se déroulera le mardi 22 mars à la Gaîté Lyrique. Pour elle, « Le but, c’est d’explorer les liens nombreux qui rapprochent les pratiques numériques comme le développement web, et la création artistique. » Elle a invité trois experts à débattre : Geoffrey Dorne, un designer graphique qui s’intéresse à la relation entre design et hacking, Nicolas Rosette, commissaire de l’exposition Arcade ! Jeux Vidéo ou Pop Art ? (et fervent lecteur de Canard PC !), enfin Julien Taïb, coordinateur du festival Nemo.
A seulement quelques jours de l’événement, elle se concentre sur sa communication. Le sujet interpelle, puisque des journalistes, des chercheurs de grands laboratoires, et même des représentants du Ministère de la Culture et du CNRS ont annoncé leur venue.  « C’est très gratifiant, confie Marion, mais je veux aussi attirer des gens « normaux », intéressés par le thème et qui ont envie de rencontrer des geeks différents et passionnés. »
Cette étudiante à la Sorbonne en Métiers des Arts et de la Culture a déjà un emploi du temps de ministre et un CV bien étoffé. Elle fait partie du comité de rédaction de la revue Poli, écrit pour les Cahiers du Jeu Vidéo (voir le billet  Girl Power ! Ou le Sexe du Jeu ) et a participé à l’élaboration en tant que commissaire d’exposition adjointe de l’exposition itinérante Arcade . En attendant de trouver sa voie, Marion milite pour sa passion, les jeux vidéo, jusque sur les bancs de la fac. Elle a d’ailleurs déjà traumatisé toute sa promo en choisissant Resident Evil comme sujet d’exposé, avant de se pencher sur la question de la représentation de la femme dans les jeux vidéo.

// Oscar, dandy du gaming

Oscar joue dans l’espace Jeu Vidéo de la Gaîté Lyrique

La Gaîté Lyrique se singularise notamment par son espace Jeux Vidéo et ses 5 stations de jeu. Oscar Barda, directeur artistique, programmateur mais aussi médiateur, gère cet espace dont la mission est de « mettre à disposition des visiteurs, gratuitement et en libre accès, une sélection de titres ». Pour commencer en douceur, les curieux auront ainsi exploré une très subjective histoire du jeu de plateforme à travers des classiques (Mario Bros.) et des succès critiques (Mirror’s Edge). Au fil des semaines, Oscar fait vivre l’espace en remplaçant un à un les gros hits par des perles de la scène indé.
Plus pointue, la sélection autours de Berlin, à l’honneur de la Gaîté Lyrique dès le mardi 29 mars, appréhende la ville « non pas géographiquement mais à travers un certain esprit de création des berlinois ». Les jeux Minecraft, Trauma, ou encore Braid, tous d’origines géographiques différentes, représenteront chacun un concept plutôt abstrait comme « le faire », « la non-densité » ou encore le « système collaboratif ».
Si Oscar est architecte de formation, il s’est vite intéressé à un autre processus de construction, celui des pixels et des mécaniques de jeu. Il a tour à tour enseigné le game design à l’ICAN, créé un serious game à destination des enfants, été directeur marketing d’une entreprise de distribution de jeux sur Mac… Avant de rejoindre le magazine Amusement, pour lequel il a pu se pencher sur l’éditorial, la production, de l’événementiel, même. Il projette de relancer son blog Bons Baisers d’un Gamer, sur lequel il s’adonne à son péché mignon : la théorisation du Jeu Vidéo.