Google joue un peu les Caliméro

Smartphone

Par Gregori Pujol le

Nous n’avons pas l’habitude de voir Google sortir de ses gonds et pourtant après Eric Schmidt récemment, c’est au tour de David Drummond, directeur juridique du groupe, de parler via le blog officiel, des fameuses plaintes dont ses partenaires sont victimes à cause d’Android. Et Drummond n’y va pas de main morte en l’encontre de Microsoft, Apple et même Oracle, habituellement ennemis, ce groupe de “Rockstar” comme il l’appelle, fait tout pour mettre un terme à la fulgurante réussite d’Android ou du moins récupérer une part du gâteau via par exemple une licence de 15$ pour chaque appareil Android vendu (alors que l’OS est distribué gratuitement). Tout cela est en fait à cause des fameux brevets « douteux » souligne Drummond qui accuse les adversaires de Google de « se battre à coup de procédures au lieu d’une concurrence basée sur de nouvelles fonctionnalités ou de nouveaux appareils« . En fait, Google n’a pas digéré avoir récemment perdu les 6000 brevets de l’équipementier canadien Nortel face au consortium des géants de l’industrie (Apple, EMC, Ericsson, Microsoft, RIM et Sony), et estime même que les 4.5 milliards de dollars dépensés sont cinq fois plus que l’estimation d’avant enchère. Ajoutez à cela un second revers concernant les brevets de Novell remportés également par Microsoft et Apple, et la coupe est pleine. Google en a donc bien ras le bol de cette guerre de brevets (surtout qu’il n’en détiendrait qu’environ 700) mais surtout que c’est Android et ses partenaires (HTC, Samsung, Motorola…) qui trinque suite à leur succès. Malheureusement l’industrie, du moins aux US, a toujours fonctionné ainsi, même s’il est vrai que depuis quelques années c’est « open-bar » au sujet des brevets, clairement détournés de leur mission première, avec des plaintes de plus en plus nombreuses, et il n’y a bien qu’une réforme du système qui pourrait changer les choses.

« Microsoft et Apple se sont toujours pris à la gorge, alors quand ils couchent ensemble on ne peut pas s’empêcher de se demander ce qui se passe », a souligné Drummond.

Si Apple n’a pas (encore) répondu officiellement à ces attaques de la part de Google, Microsoft a été assez réactif sur Twitter via Brad Smith, son conseiller juridique, ainsi que Frank X. Shaw son directeur de la communication. Tous deux n’ont pas répondu à tout les différents points que Google soulève, mais ils ont dévoilé que Microsoft avait contacté Google pour racheter ensemble les brevets de Novell, chose que le géant de la recherche a simplement refusé… Après il ne faut pas s’étonner non plus 🙂 Bref, la guerre est bien déclarée.

Qu’en pensez-vous ?