Free Mobile : Xavier Niel devant l’Assemblée nationale

Smartphone

Par Gregori Pujol le

L'Audition de Xavier Niel devant l’Assemblée nationale vient juste de se terminer. Le patron de Illiad a surtout parlé de Free Mobile, mais aussi de Free...

L’Audition de Xavier Niel devant l’Assemblée nationale vient juste de se terminer. Le patron de Illiad a surtout parlé de Free Mobile, mais aussi de Free avec la fibre optique. Comme à son habitude le patron charismatique n’a pas manqué d’égratigner la concurrence avec quelques piques pas méchantes.

Pour répondre à la question de son salaire, qui revient assez souvent dernièrement, Xavier Niel a annoncé qu’il touchait 173 000 euros bruts par an en tant que patron de Illiad, ce qui est 15 à 30 fois inférieur à celui de ses concurrents. Cela ne l’empêche pas d’être la 8e fortune de France (2011) vu les nombreuses activités qu’il fait à côté et ses 65% d’illiad qui valent 5 milliards.

Débordé par le succès dés le premier jour du lancement de Free Mobile, “Nous avons reçu trois à quatre millions de demandes d’informations, alors que nous en attendions à quelques milliers…”, Xavier Niel reconnait de vrais problèmes, mais annonce un retour à la normale progressif malgré encore une très forte demande.
Le problème majeur concerne la portabilité, GIE portabilité, le service qui s’en occupe, est complètement sous l’eau puisqu’il ne peut traiter que 40 000 dossiers par jour, mais heureusement son rendement devrait monter à 80 000 avant la fin de la semaine. C’est cela qui a par exemple, créé des situations compliquées avec des clients sans ligne ou sans SIM pendant quelques jours, et poussé certains impatients à (déjà) résilier leur abonnement Free Mobile.
Le second problème concerne les MMS avec le réseau Bouygues Telecom, car l’interconnexion entre les deux réseaux n’est pas encore établie, mais cela devrait aussi être réglé rapidement, selon X. Niel.

À cause du problème de portabilité justement, Free Mobile ne commercialisera aucun terminal jusqu’à ce que celui-ci soit réglé ! Xavier Niel n’exclut d’ailleurs pas de repenser le système de vente des mobiles, vivement critiqué depuis le départ.

Sur les critiques vis-à-vis du déploiement du réseau de Free mobile, Xavier Niel a rappelé que l’Arcep avait constaté début décembre que le réseau couvrait déjà plus de 27% de la population, et malgré les attaques “diffamatoires” de ses concurrents c’est malheureusement (pour eux) bien le cas. Free Mobile continue évidemment de déployer des antennes. Plus de 1000 antennes Free Mobile ont ainsi été installées, principalement “dans les villes moyennes”. L’objectif étant d’atteindre les 5000 antennes.
Pour le reste il y a le réseau d’Orange (en 3G+) grâce à un partenariat commercial avec l’opérateur historique qui devrait lui rapporter 1 à 1,5 milliards d’euros ! Pourquoi Orange ? Pour X. Niel c’est le meilleur réseau, le plus fiable avec une bonne qualité de service, et cela, même s’il était, dans l’appel d’offres, plus cher que les autres opérateurs. Comme quoi les deux sociétés ne sont pas en si mauvais termes que ça !

Pour ce qui est des DOM-TOM, pas de Free Mobile pour le moment, car l’opérateur ne dispose d’aucune licence là bas. Xavier Niel rappelle cependant que les appels fixes de la France vers les DOM-TOM sont en illimités avec Free Mobile, car en vérité le prix d’un appel Paris vers Pointe-à-Pitre par exemple, est identique à celui d’un appel de Paris vers Marseille, selon le patron de Free.

Une offre va prochainement être proposée aux MVNO dans les jours qui viennent, il faudra donc suivre cela de prés.

Une offre pré-payée devrait également voir le jour dans un avenir proche et elle sera très agressive !
Suite au succès de l’offre à 2 euros, qui au passage n’a pas encore été copiée au contraire du forfait à 20 euros et ne devrait pas l’être selon M. Niel, des évolutions sont à prévoir et le suivi conso sera disponible d’ici quelques jours.

Xavier Niel a également annoncé qu’une grande boutique Free sera ouverte à Paris dans le courant du 1er semestre 2012. Il a également rappelé que le centre d’appel était situé en France avec pas moins de 1200 salariés, contrairement à certains.

Notez qu’à aucun moment, Xavier Niel n’a évoqué le nombre réel d’abonnés se cachant derrière un vague “centaines de milliers”.

Enfin, concernant le fameux “offre réservée aux premiers 3 millions de clients”, Xavier Niel est resté assez flou. C’est une sorte de palier pour Free Mobile, et une modification des offres n’est pas exclue (en bien ou moins bien) suivant ce qu’il se sera passé avec ces premiers 3 millions justement. Mais de toute façon, aujourd’hui “les forfaits de Free Mobile sont rentables“, a martelé X. Niel.

Pour ce qui est de la Fibre, Free n’abandonne pas et compte en partenariat avec Orange fibrer rapidement 15 millions de foyers, dont la Corse par exemple. Pour les Dom-Tom rien n’est prévu, car aucun partenariat ne semble possible en l’état actuel des choses.