Sony : toujours dans le rouge

Par Caroline le

Pour la quatrième année consécutive, la firme japonaise a encore eu du mal à remonter la pente du seuil de rentabilité en 2011. Selon l'agence Reuters,...

Pour la quatrième année consécutive, la firme japonaise a encore eu du mal à remonter la pente du seuil de rentabilité en 2011.

Selon l’agence Reuters, la perte, qui devrait être annoncée en mars, s’élèverait à 2,9 milliards de dollars américains. Elle demeure bien plus conséquente que prévue, et ne présage rien de très bon… Si, les précédentes années, certains analystes avaient conclu que les pertes de Sony étaient clairement dues à un manque d’innovation, il faut également prendre en compte les dégâts causés par le tsunami qu’a connu le Japon en mars dernier.

Kim Young-Chan, analyste coréen à Shinhan Investment Corp, pense qu’il s’agit principalement de problèmes “structurels” :

“Elle (la compagnie Sony) possède des problèmes structurels qui prendront des années à rétablir. Il ne s’agit pas seulement de Sony, car les firmes japonaises spécialisées dans l’IT ont des soucis similaires. Elles n’innovent pas et produisent des produits leader dans pratiquement tous les secteurs majeurs comme les écrans, les tablettes, et les smartphones.”

Et encore, l’analyste a eu la gentillesse de ne pas citer le PS Move qui ressemble étrangement à la Wiimote… Il ne s’agit pas de pointer du doigt la firme japonaise de manière désespéréé, mais il faut avouer que ces dernières années, Sony a plus joué les “suiveurs” que les “leaders”. Si notre expert précise que Sony n’est pas le seul a enregistrer des pertes, c’est parce d’autres compagnies japonaises, comme Capcom, continuent de voir leurs recettes baisser. Pour ce dernier, les ventes ont reculé de 29 % en 2011.

Kaz Hirai, désormais à la tête de la maison mère Playstation, trouvera peut-être le moyen d’innover, s’il est prêt à investir dans la recherche et le développement. Ce qui générerait, une fois encore, des pertes.

Source: Source
stopwatch 6 min.