Google Drive : Dropbox et iCloud dans le collimateur

Sur le web

Par Membre rédacteur le

Google Music, Google Docs, Google+… En tant que précurseur ou en se lançant dans un secteur déjà concurrentiel, Google a l’intention de s’attaquer aux moindres activités ayant trait de près ou de loin avec l’internet, son coeur de métier.

Alors qu’iCloud connait une popularité dont Apple a le secret, c’est autour du géant de Moutain View de tenter de se faire une place sur le secteur du stockage en ligne avec un modèle économique déjà connu de tous : la gratuité moyennant publicité, mais cette fois-ci avec également des offres payantes pour les plus enthousiastes d’entre nous.

Selon les sources de WSJ, le service devrait être lancé dans les prochaines semaines voire mois, Google aurait également l’intention de proposer des tarifs agressifs, inférieurs à ceux de son futur concurrent direct : Dropbox.

En effet, les sources de nos confrères indiquent que 50Go d’espace de stockage sur les services de Cloud du géant américain reviendrait à 10$. La version gratuite du service sera accessible aux particuliers aussi bien qu’aux professionnels et celle-ci sera financée par la publicité, l’espace de stockage quant à ce type de compte n’est pour l’instant pas connu. Les 100Go d’espace de stockage seraient quant à eux facturés 20$ par mois.

Google Drive est l’aboutissement d’un projet dont les premières infos sous forme de rumeurs ont débuté courant 2007 avec le fameux projet GDrive.

Le service sera à même de stocker vos documents, photos et vidéos et le partage sera possible à l’aide d’un lien de téléchargement à la manière de Dropbox pour ne citer que lui.

Des applications mobiles seront également de la partie, certainement afin de pouvoir permettre aux utilisateurs d’envoyer dans leur cloud « personnel » des photos et des vidéos directement.

Google a refusé de commenter les informations en provenance de WSJ, mais les informations ont l’air si précises que cela tiendrait presque du secret de polichinelle lorsque l’on sait que Google offre déjà plusieurs Gigaoctets de stockage aux utilisateurs de ses différents services : Gmail, Picasa, Google Music, Google Docs… La solution de stockage en ligne serait dont une étape directe et naturelle pour la firme américaine qui verrait là une opportunité de centraliser tous les espaces de stockage de ses utilisateurs sous un seul et même service dans lequel les autres solutions de la société pourraient aller puiser en fonction des activités des internautes.

Gageons également que Google sera très sensible aux échanges de fichiers portant atteinte aux droits d’auteurs et nous serions curieux de voir quelle sera la politique de la société quant à ces dits échanges, lorsque l’on sait que peu ou pas de vérifications sont effectuées lors de la mise en ligne de musique en ligne, tout comme son concurrent iTunes Match.

Source: Source