Spotify défend les utilisateurs et dit non à Adele et son album

Android

Par Membre rédacteur le

Adele, artiste aux multiples Grammy et dont la voix a su séduire un public large (Greg l'écoute en boucle à la rédaction) aurait pu ravir encore...

Adele, artiste aux multiples Grammy et dont la voix a su séduire un public large (Greg l’écoute en boucle à la rédaction) aurait pu ravir encore plus ses fans en leur offrant la possibilité d’écouter son album “21” en streaming sur Spotify.

Malheureusement Adele et Spotify ne sont pas parvenus à un accord sur les conditions de diffusion de l’album en question et c’est Spotify qui a d’ailleurs quitté la table des négociations. Les raisons de cette discorde viendraient du fait qu’Adele (où les personnes en charge de ses intérêts) a posé comme condition de diffusion de son album que ce dernier ne soit rendu accessible qu’aux titulaires de comptes premium.

Spotify a immédiatement refusé d’accéder à cette demande expliquant à juste titre qu’il ne ferait pas d’exceptions qui seraient contraires à son modèle économique à savoir : proposer la totalité de son catalogue à tous ses utilisateurs, qu’ils soient titulaires d’un compte gratuit ou payant, la distinction se faisant sur la présence ou non de publicité et la possibilité de bénéficier des services mobiles. Spotify s’est donc attaché à respecter les intérêts des utilisateurs (mais également le schéma économique qui est le sien) en ne divisant pas son catalogue en catégories “payantes” et “gratuites”.

Adele n’est pas la première artiste à avoir formulé une telle requête, Metallica ou encore The Beatles (les ayants droit de ces derniers) avaient déjà exposé une demande similaire et avaient essuyé le même refus.

Pensez-vous que Spotify a eu raison de refuser cet accord ?

Source: Source