Free Mobile : l’ARCEP valide les 28 % de couverture

Smartphone

Par Thomas le

L’opérateur Free Mobile a été attaqué de toutes parts ces dernières semaines, ses concurrents ayant tenté de dé-crédibiliser son réseau et son service client. Certains opérateurs avaient par ailleurs contacté l’ARCEP (l’Autorité de Régulation des Communication Électroniques et des Postes) afin de vérifier une nouvelle fois que Free Mobile respecte bien ses engagements en termes de couverture réseau.

L’autorité de régulation des télécoms avait déjà validé les 27 % de couverture que Free Mobile s’était engagé à fournir pour son lancement, mais elle indique dans un communiqué de presse que dans un souci de transparence elle a souhaité refaire ses mesures. En effet certains opérateurs avaient constaté que des antennes Free Mobile étaient éteintes. Toutefois via son dernier communiqué l’ARCEP confirme que Free respecte bien ses engagements et couvre 28 % de la population. Il y aurait actuellement 735 sites ouverts commercialement (antennes).

L’ARCEP indique également que la construction du réseau de Free Mobile se poursuit, car l’Agence nationale des fréquences reçoit toujours des demandes d’implantations d’antennes. Elle rappelle aussi les engagements de Free pour le futur, la société étant tenue de couvrir en 3G au minimum 75% de la population en janvier 2015 et 90 % en janvier 2018.

Il n’y a donc plus de doute possible, l’ARCEP étant un organisme totalement indépendant nous pouvons faire confiance en ses mesures, n’en déplaise aux détracteurs de Free Mobile, la société respecte bien ses engagements.

Par ailleurs, l’ARCEP met les points sur les « i » en ce qui concerne les trois autres opérateurs…

Concernant Orange France et SFR

Les contrôles réalisés sur les réseaux d’Orange France et de SFR, selon une méthode identique à celle utilisée pour Free mobile, font apparaître que chacun de ces deux opérateurs couvre plus de 98% de la population en 3G, correspondant à l’objectif fixé pour le 31 décembre 2011.

Cet objectif a été fixé dans le cadre de mises en demeure prononcées, le 30 novembre 2009, à l’encontre de ces deux opérateurs, à la suite du non-respect de leurs obligations de déploiement à l’échéance du 21 août 2009, telles que prévues par leurs autorisations. A cette époque, Orange France couvrait 84% de la population au lieu des 98% sur lesquels il s’était engagé, et SFR 74% au lieu de 99,3%. SFR devra achever de rattraper son retard de déploiement en atteignant, avant fin 2013, un taux de couverture de la population de 99,3%.

Concernant Bouygues Telecom

En dehors de toute obligation, et en accord avec Bouygues Telecom, un contrôle de la couverture du réseau 3G de cet opérateur a été réalisé par l’ARCEP. L’ARCEP a constaté la poursuite de ses investissements en matière de déploiement de son réseau 3G : le réseau de Bouygues Telecom atteint désormais une couverture supérieure à 93% de la population, soit un niveau sensiblement supérieur à celui de son obligation de fin 2010, portant sur 75% de la population.

Source: Source