NVIDIA dévoile la GTX 680, orgie de chiffres en approche

L’attente est désormais terminée de même que le silence de NVIDIA sur sa nouvelle génération de processeurs graphiques baptisée Kepler.

Après des mois d’attente bienvenus pour son concurrents direct (AMD) et interminables pour certains joueurs, la société offre un aperçu officiel de sa gamme. NVIDIA a souhaité mettre en avant quelques innovations inspirées d’un autre constructeur Intel tout en n’oubliant pas son coeur de métier : les chiffres.

Et puisque nous parlons de chiffres attardons nous sur les caractéristiques de la GeForce GTX 680, qui constitue désormais la réponse de NVIDIA a AMD et son étalon technologique 7970.

Des chiffres et trois lettres

Au menu donc, la GTX 680 et ses 3,54 milliards de transistor (ont vous avait dit qu’il y aurait des chiffres) gravés en 28nm.

De manière générale, plus une puce graphique embarque de transistors, plus la taille de celle ci augmentera (par rapport à son process de gravure). Avec 800 millions de transistors de moins que la Radeon HD 7970, difficile de se dire sur le papier, que la nouvelle GTX 680 puisse distancer autant la carte la plus puissante disponible à ce jour. C’est sans compter sur l’optimisation et l’expertise de NVIDIA.

Le processus de gravure en 28nm a apporté une bouffée d’air frais au fondeur puisqu’avec une puce 40% plus petite que sa devancière la GTX 580, la nouvelle GeForce haut de gamme du constructeur parvient à consommer 55 Watts de moins tout en délivrant théoriquement environ 20% de performances supplémentaires impressionnant.

L’architecture GK104 (nom en interne de la GTX 680) s’articule autour de 1,536 Cores regroupés dans des modules SMX qui font leur apparition pour la première fois. Ces modules au nombre huit comptent chacun 192 Cores. Pour comparaison, la GTX 580 compte 32 Cores même si le mécanisme d’exploitation de ces unités de calcul est différent.

Optimisations

En terme d’optimisations, NVIDIA a souhaité mettre l’accent sur le ratio performances/watts en ayant recours à différents leviers :

Le TXAA est un nouveau venu parmi les options de réglages des paramètres d’Anti-aliasing, dérivé de l’actuel technologie FXAA lui même successeur du MSAA, le TXAA est annoncé par NVIDIA comme aussi performant que le MSAA 8x tout en conservant les demandes en ressources au niveau du MSAA 2x vivement les premiers benchmarks.

En matière de consommation, il y a du mieux par rapport à la génération précédente. Alors que NVIDIA nous avait longtemps habitué au duo de connecteurs 8 Pins offrant une consommation théorique de près de 310 Watts sur la génération GTX 480, on passe à deux connecteurs 6 Pins pour une consommation maximum de 195 Watts contre 250 W pour sa rivale, la Radeon HD 7970.

GPU Boost

NVIDIA introduit une autre technologie à sa GTX 680 empruntée selon les avis à Intel ou à AMD : le GPU Boost.

Le processeur de la GTX 680 est cadencé par défaut à 1006 Mhz, la société affirme que cette fréquence peut être augmentée dynamiquement en fonction de la charge de travail et la vidéo en fin d’article vous montrera justement à quel point la gestion dynamique de la fréquence est gérée par la vitrine technologique de la firme au caméléon. Le recalcul de la charge de travail durant une session de jeu est réalisé dans un laps de temps aux alentours de 100ms, à cette vitesse et selon la vidéo, les variations de puissance ne semblent pas avoir d’impacts sur l’expérience de jeu.

Pour ne pas dépasser l’enveloppe thermique de 195 Watts, des capteurs fournissent les informations necéssaires à un logiciel et au bios de la carte afin de lui indiquer si il subsiste une marge de manoeuvre suffisante à une hausse de fréquence. Sachez cependant que cette fonctionnalité n’est pas désactivable et que NVIDIA n’a pas souhaité s’étendre sur l’ensemble des critères utilisés par le logiciel en charge de réguler la fréquence de la puce.

En résumé

Voici donc ce qu’il faut retenir de cette GTX 680 qui s’apprête à faire son apparition sur les rayons à partir d’aujourd’hui :

Processeur : GK-104 cadencé à 1006 Mhz (sans GPU Boost)
Mémoire vive : 2Go GDDR 5 bus mémoire 256 bits bande passante : 192,3 Go/s
Connecteurs d’alimentation : 2 x 6 pins
Enveloppe thermique : 195 W
Prix public conseillé : environ 500€



Source: Source