Samsung Display : La naissance d’un géant

Sur le web

Par Moe le

Samsung vient d’annoncer la séparation de sa division Display (téléviseurs, écrans) du reste de ses activités et signe par la même, la naissance du premier constructeur mondial d’écrans.

Auparavant l’un des départements stratégiques du constructeur, la nouvelle société nommée sobrement Samsung Display restera la propriété intégrale de sa maison mère Samsung. Son PDG, Donggun Park souhaite concentrer les efforts de la firme sur le marché des écrans OLED sans toutefois écarter sa division LCD.

Samsung Display débutera ses activités avec un capital de 667,3 millions de dollars, auparavant protégée financièrement par la société mère Samsung, elle évoluera désormais sans filets. Ce remaniement structurel ne sera certainement pas sans conséquences pour les sociétés qui sous-traitaient jusqu’alors la création de leurs écrans au coréen. Apple par exemple devra désormais compter sur une société pour la gravure de ses puces, et une autre pour l’approvisionnement en écrans de ses appareils mobiles.

La décision de séparer ces deux divisions n’est pas une surprise en elle-même, la division téléviseurs du constructeur a souffert d’une perte nette de 665 millions de dollars sur l’année 2011 alors même que les ventes se sont élevées à 20 milliards de dollars sur la même période. En se séparant de sa division la moins « profitable », Samsung soigne ses comptes et en profite pour garder la main mise sur un de ses départements de Recherche et Développement les plus prolifiques.

Samsung Display emploie près de 20 000 personnes à travers le monde.

Source: Source