Sega revoit sa position sur le marché occidental

Par Gaylord le

Les filiales Sega Amérique et Sega Europe vont mal. Avec une estimation des pertes à 7,1 milliards de yens (86 millions de dollars) pour l’année 2011, la firme revoit son budget pour l’année à venir et change son fusil d’épaule. Dorénavant, Sega vise le marché du dématerialisé et se recentre sur ses licences phares.

Faisant face à une chute des bénéfices annuels de près de la moitié de ses prévisions sur l’année fiscale 2011-2012 (18 milliars de yens au lieu des 38 milliards estimés), un communiqué de Sega Sammy nous présente le nouveau plan de restructuration des filiales américaines et européennes. 4,9 milliars de yens (environ 45 millions d’euros) seront injectés sur ces marchés pour soutenir le projet d’une firme plus petite aux profits étendus sur la durée. A cela s’ajoute une nouvelle vision du marché avec dans l’idée de se recentrer sur le contenu dématérialisé. La firme confie à Joystiq ne pas abandonner pour autant le support boite, mais se concentre avant tout sur l’édition et le développement d’un catalogue numérique conséquent, plus en harmonie avec les tendances occidentales.

L’annulation de certains projets et des licenciements sont à prévoir, aucun détail n’a pour le moment filtré sur les titres en question ou le nombre de postes en danger. Tout ce que l’on sait pour le moment, c’est une volonté de se concentrer sur des recettes fiables comme Sonic, Football Manager, Total War ou la série Aliens.

 

Source: Source
stopwatch < 1 min.