Un mannequin holographique dans les rues de Paris

Sur le web

Par Pierre le

Si vous vous baladez un jour rue Saint Florentin, dans le huitième arrondissement de Paris, vous risquez de croiser un mannequin holographique dans l’atelier de lingerie “Empreinte”. Chaque nuit, cet hologramme conçu par Animatik Studio AS prend vie. Très déshabillée, la jeune femme en hologramme finit par disparaître dans une pluie d’étoiles.

L’hologramme est assez impressionnant, allez y jeter un oeil si vous en avez l’occasion. En plus, c’est beaucoup plus sexy que 2pac…


Hologramme Mannequin (Empreinte, l'Atelier… par Spi0n

Source: Source

28 réponses à “Un mannequin holographique dans les rues de Paris”

  1. Et non… toujours pas un hologramme… Décidément ce nom de technologie a bon dos pour faire de la news racolleuse…

  2. C’est une image 2d projetée sur une surface transparente comme du plexi ou du verre , technique utilisée a disney pour la maison fantome dans la salle de bal (qui rend tres bien quand on est gamins mais beaucoup moins quand on y retourne adulte je vous le dit) , utilisée aussi pour le 2 Pac qui a fait tant parlé, donc rien de tout cela est un hologramme , un hologramme comme dans star wars est une image 3D auto projetée (c’est a dire qu’il n’y a pas de support) et a mon avis c’est impossible en soit en tout cas pour l’instant

  3. Euuuu, de mémoire, un hologramme c’est une image qui donne l’impression de relief et de déplacement dans le monde réel. C’est pourquoi on parle de plaque holographique. (cf maison fantôme de disney).
    Alors effectivement, aujourd’hui on est pas capable de projeter cette image dans l’air ambiante. Il nous faut cette fameuse plaque holographique. Les meilleurs avancées que nous avons il me semble sont les projection dans un certain gaz. Mais la projection est de mauvaise qualité.
    Donc il n’y a pas d’erreur a dire holographie ! C’est votre définition qui en est fausse je pense. StarWars n’est pas un dictionnaire.
    Corrigez moi si je me trompe, je pense que vous êtes bon pour ça ^^

  4. @ Nebu : qu’appelles-tu une “plaque photographique” ?

    Parce que à Disney, comme ici, ce ne sont que des parois semi-réfléchissantes qui reflètent ou laissent passer l’image, bêtement plate, d’un vidéo-projecteur.

    Est-ce que tu appelles l’image projetée au cinéma un hologramme ? Est-ce que tu appelles la toile de l’écran de cinéma une “plaque photographique” ?
    Parce que dans le cas présent, ce n’est rien d’autre que de la rétro-projection.

    On trouve beaucoup de rétroprojection dans les vitrines d’agences immobilières entre autre : un écran de rétro-projection (filtre qui semble un peu gris mais laisse passer un peu de lumière) collé sur la vitrine ou sur un rectangle de plexy suspendu dans la boutique. On projette une image dessus, par derrière, et l’écran de rétro-projection nous la révèle de l’autre côté.

    A Disney, dans la maison hantée c’est encore plus con : il y a le décor d’un côté, et de l’autre il y a nous (en hauteur) et des mannequins (légèrement animés) en dessous (on ne les voit donc pas).
    Entre le décor et nous ? Une vitre. De notre côté c’est tout noir. De l’autre le décor est faiblement éclairé.
    Et soudain on allume un projecteur tourné vers les mannequins sous notre véhicule : bien sûr il se reflète sur la vitre ! Vitre qui laisse aussi passer la lumière du décor : OH, un fantôme translucide, je vois le décor au travers !

    Tu peux faire la même chose chez toi la nuit : tu allumes un tout petit peu de lumière, tu sors dehors. Regarde par la fenêtre : tu vois chez toi. Braque une lampe de poche sur ton visage : tu le vois se refléter sur ta fenêtres… mais tu vois encore ton salon par derrière !

    Ça s’appelle un “Peper’s Ghost” et c’est aussi vieux que le théâtre ! On faisait apparaitre des fantômes sur scène.

    Aujourd’hui les technologies ont évolué. Des sociétés comme Musion ont dévelopé des films semi-réfléchissants légers et quasi-invisibles, qui peuvent se déployer sur toute la largeur d’une scène. Ainsi né 2-Parc, ou les animateurs de TF1 à leur présentation de grille de rentrée il y a quelques années. Ou la moitié des Black Eyed Peas sur le plateau des NRJ Music Awards.
    On projette l’image (2D, une image filmée ou une image de synthèse, classique) sur le sol (le public étant plus bas qu’une scène de spectacle, il ne voit pas le sol), et elle se reflète sur le film (qui est incliné, pas vertical).

    Et donc dans le cas de cette vitrine c’est encore plus con, puisque le projecteur est visible à l’arrière.

  5. +1 timekeeper j’en pose des systèmes comme ceux-là aucun rapport avec un hologramme.
    C’est un simple vinyle réfléchissant avec un vidéo-projecteur qu’on peut d’ailleurs voir au fond de la vitrine !!!

  6. Alors sous pretexte qu’il y a un projecteur c’est pas un hologramme? Mais quand vous faisiez reference a star wars, il me semble que R2D2 en a un lui aussi.
    Par définition, un hologramme est une image projeté qui est comme flottant dans les airs. Excusez moi mais la on y est totalement. A aucun moment dans un dictionnaire il est dit que l’hologramme ne doit etre projeter sur rien ( a part dans les films de SF), peut etre pas pour le moment ou pas dans notre monde en tout cas.
    Apres j’ai pas vu le truc de disney, donc de la a dire que c’est pareil, j’en sais rien.

  7. Le problème c’est que dans un dictionnaire ( mais même sans dico on s’en doutait un peu ) on peut voir qu’un hologramme est une image qui contient des informations en 3D. C’est à dire qu’on peut potentiellement tourner autour et voir un modèle dans sa totalité.
    Donc là à partir du moment ou c’est projeté sur une surface en 2D, bah c’est pas du tout ça.

    Il y a déjà eu des essais de projections dans un cube avec un système de miroir rotatif et plusieurs projecteurs qui permettent d’obtenir justement ce visionnage 3D mais c’est pas encore au point et en l’état plutôt inutilisable à grande échelle.

    Dans Starwars, pour moi, je vois simplement des lasers qui dessinent de manière extremement rapide tous les points nécéssaires dans un espace 3D restreint.
    Il me semble avoir vu qu’on pouvait “stopper” la “longueur” d’un laser donc ça me parait pas impossible….

  8. A je sais pas pourquoi mais je sens qu’il y a des femme et organisation qui vont demander l’interdiction de personne trop denudée en vitrine etc affaire a suivre a mon avis

  9. Non les gars, il ne suffit pas de projeter une image détourée dans un décor réel pour appeller ça un hologramme.

    L’hologramme a une notion de RELIEF.
    Je vous invite à ouvrir un dictionnaire pour regarder la définition du mot hologramme. J’ai celle de Larousse sous les yeux, ça n’a rien à voir avec une projection vidéo.
    Si vous n’avez pas de vrai dictionnaire reconnu sous la main allez voir celle de linternaute.com, elle est bonne aussi, même si elle n’emploi pas de mots savants comme “difraction de la lumière” ou “restitue une image en relief de l’objet photographié”.

  10. @doZygirL : le problème n’est pas qu’il y aie un projecteur, mais qu’il y aie la contrainte d’un écran. L’écran peut-être de différents types : une toile blanche, une vitre, une surface semi réfléchissante. A partir du moment où il y a un écran, ce n’est pas un hologramme.
    La technologie actuelle permet une projection de points dans l’air, mais la résolution est encore faible, le nombre d’images par secondes aussi, et c’est actuellement encore monochrome : http://www.youtube.com/watch?v=EndNwMBEiVU

  11. je bosse juste a coté, et ne connais même pas son existence …
    Je savais bien que je décollé trop tôt du bureau :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *