La RATP passe à l’open data

Business

Par Pierre le

Avant, la RATP était très pointilleuse quant à l’utilisation des plans du métro et du RER, mais ça, c’était avant. En effet, entrant dans la logique d’ouverture des données publiques, la RATP permet désormais aux développeurs tiers de se servir des plans officiels pour leurs applications.

La RATP souhaite ainsi permettre à des tiers, et notamment des développeurs et entrepreneurs, d’exploiter certaines données relatives à son activité de transport afin d’imaginer de nouvelles manières de les utiliser et de les valoriser en créant de nouveaux services mobiles et applications de manière toujours plus innovante. Grâce à cette démarche d’ouverture de ses données, la RATP contribue à faciliter la vie des 10 millions de Franciliens empruntant quotidiennement ses réseaux en Ile-de-France,

peut-on lire sur le site de la RATP. En plus des plans appartenant à la société de transport, d’autres données telles que la qualité de l’air dans les stations ou même les commerces agrées RATP peuvent également être utilisées. Seule contrainte pour les développeurs, ceux-ci devront bien distinguer leur application de celles de la RATP, afin que les utilisateurs ne fassent pas de confusions entre les applis officielles et les autres.

Source: Source

9 réponses à “La RATP passe à l’open data”

  1. Bon tout ça 🙂 Pour une fois que cette entité fait preuve d’un peu de modernité non mercantile..!
    A Rennes c’est en place depuis quelques années et on a pu profiter d’applications vraiment pas mal et assez différentes, et en plus une prise en charge google maps (donc itineraires en bus métro).

  2. Il n’y avait pas eu une histoire avec un développeur d’appli android qui avait été ennuyé par la RATP pour utilisation des cartes ?
    Il a sa “revanche” quelque part

  3. pas trop tôt , parce que ne pas vouloir développer d’appli sous Windows phone et empêcher d’utiliser les cartes ça ne rimait a rien .
    C’est mon monopole a moi et toi tu n’y toucheras pas
    Bande de déb’s …

  4. Comme ça on pourra avoir une carte des positions des controleurs en live, un genre de coyote pour francilien 😉

  5. On aura peut-être enfin droit à une application potable sous Android….. comme celles qu’ils avaient fait fermer…

  6. On ne peut que saluer cette volonté novatrice, bien que tardive, de la RATP, de s’inscrire dans une démarche de l’open data, et on ne peut que regretter que d’autres institutions (telle la SNCF), n’aient pas encore franchi le pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *