HEG / Samsung : pas de travail dissimulé détecté

Business

Par Moe le

Alors que le coréen Samsung avait rapidement réagit aux accusations de China Labor Watch selon lesquelles le constructeur avait recours à des enfants dans ses usines de Huizhou, un rapport vient (pour le moment) de mettre un terme aux allégations.



Sans surprises donc, les conclusions de la ville suite aux enquêtes menées sur le site de l’usine HEG (sous traitant de Samsung) sont sans équivoque : il n’y a pas eu de travail infantile dans les usines visées par la polémique.

Sur les sept travailleurs cités par le China Labor Watch, deux seraient des adultes. Les cinq autres seraient certes des mineurs, mais tous compris entre 16 et 18 ans, soit la fourchette légale en Chine.

Le rapport réfute également toutes pratiques douteuses (retenues sur salaire, heures supplémentaires systématiques et non rémunérées) de la part de la direction.

En marge de ces conclusions, Samsung souhaite réaliser un audit indépendant de son côté afin de confirmer ses propres enquêtes menées en début d’années. Elles non plus n’avaient révélées aucune irrégularité.