David Cage : “Il n’y a plus de projets ambitieux en France”

Par Pia le

Dans une longue interview accordée à Gamekult, David Cage s'inquiète de l'avenir de l'industrie du jeu vidéo en France, et n'hésite pas à épingler le gouvernement...

Dans une longue interview accordée à Gamekult, David Cage s’inquiète de l’avenir de l’industrie du jeu vidéo en France, et n’hésite pas à épingler le gouvernement français sur son manque de stratégie pour les entreprises numériques.

Interrogé sur la stratégie financière qui permet à son studio Quantic Dream, de se maintenir dans un contexte économique français régulièrement frappé par des crises profondes, David Cage déplore le manque d’investissement du gouvernement français dans le secteur du numérique. Et brosse un portrait plutôt alarmiste de la situation économique des studios français, qui n’ont à son avis pas su prendre le virage du développement sur console :

Il n’y a pas plus de trois studios français qui ont une chance d’exister sur cette prochaine génération de consoles, ce qui est peu au regard du talent des créateurs français. C’est aussi vraiment regrettable quand on se rappelle le rôle que les Français ont joué dans l’émergence de ce média il y a vingt ou trente ans, avec des studios comme Delphine, Lankhor, Infogrames et des créateurs comme Eric Chahi, Fred Raynal, Rémi Herbulot et d’autres.C’est le résultat de nos mauvais choix ces vingt dernières années, mais également de décisions politiques, économiques et sociales qui font que la France n’est plus un lieu de prédilection pour les nouvelles technologies. Développer des jeux AAA en France est devenu de plus en plus difficile, et tout porte à croire que cette tendance va aller en s’aggravant.

Pourtant, pour David Cage, l’exception culturelle française est toujours d’actualité :

Il y a peu de studios AAA, mais ils ont chacun une réelle originalité, peut-être plus que d’autres studios au Canada ou ailleurs.

Source: Source
stopwatch 7 min.