Arrivée de Free Mobile : « France Telecom a bien encaissé le coup »

Smartphone

Par Pierre le

En début d’année, le marché des Télécoms français a vu arriver un nouvel arrivant : Free Mobile. Un an après, l’heure est au bilan. Et le premier à ouvrir le bal est Stéphane Richard, PDG de France Telecom, qui revient sur l’arrivée de Free dans une interview accordée au Figaro Economie.

Pour Stéphane Richard, l’arrivée de Free Mobile n’a pas bousculé plus que cela Orange. Et pour cause : le nombre d’abonnés est à la fin 2012 le même qu’à la fin 2011. De même, les abonnés perdus au premier trimestre de cette année sont quasiment tous revenus, indique Richard, et ce grâce un réseau solide d’Orange.

Stéphane Richard revient également sur l’accord d’itinérance entre Orange et Free, et balaie les critiques d’un revers de main en parlant de chasse aux sorcières :

Il a un effet amortisseur sur la baisse des marges. Hors itinérance, nous devrions perdre entre 1,5 et 2 milliards d’euros de marge d’Ebitda sur deux ans. Or l’accord d’itinérance devrait nous rapporter beaucoup plus que 1 milliard d’euros sur trois ans comme annoncé initialement. Ces revenus suivent la pente du succès commercial du 4e opérateur.

En plus de cela, Stéphane Richard ne pense pas à la possibilité de la disparition d’un des opérateurs. De même, lorsqu’on évoque un rapprochement des opérateurs à l’échelle européenne, Stéphane Richard n’y croit pas. Pour lui, il n’y a aucune harmonisation européenne en ce qui concerne le marché des télécoms. Cependant, France Télécom serait en discussion rapprochée avec Deutsche Telekom, selon le PDG de la firme française.

Source: Source