L’ASO ou comment comprendre le système de ranking sur l’AppStore d’Apple

Business

Par Rédacteur Invité le

L’ASO, ou AppStore Optimisation, consiste à optimiser la stratégie de communication autour de votre application afin de lui faire grimper les marches de l’AppStore. C’est le pendant mobile du fameux SEO, ou Search Engine Optimization, qui consiste à analyser l’algorithme de classement de Google (ou d’autres moteurs de recherche).

Comprendre comment fonctionne l’AppStore est nécessaire dans le cadre du lancement d’une application. Être en première page est de loin le moyen le plus efficace pour s’assurer de la bonne visibilité de son application et ainsi de maximiser ses ventes.


L’AppStore fonctionne selon un algorithme complexe qui va prendre en compte différents critères : le nom de l’application, la description sur le Store, les mots-clefs rentrés lors de la publication, et le nombre de téléchargements.

▪ Le nom de l’application :

Le titre fut longtemps considéré comme essentiel dans l’algorithme de classement d’Apple. Néanmoins, depuis l’été 2012, après qu’Apple ait changé sa formule, la pertinence du titre semble avoir moins d’importance. Cela semble faire suite aux sanglantes batailles entre développeurs pour s’approprier les noms les plus juteux (les plus explicites !).

▪ La description :

Longtemps laissée de côté au profit du nom de l’application, la description semble avoir davantage d’importance depuis le dernier changement d’algorithme. Soignez donc la description de votre application en utilisant un vocabulaire précis: non seulement il s’agit du seul (ou presque) contact que vous pouvez avoir avec vos utilisateurs, mais aussi d’un facteur de référencement important.

▪ Les mots-clefs :

Les mots-clefs inscrits lors de la publication sont essentiels. N’hésitez pas à expérimenter différents sets de mots-clefs lors des différentes publications de l’application afin de trouver la combinaison idéale.

▪ Nombre de téléchargements :

L’historique (quantitatif) des ventes de l’application est le critère de ranking le plus important. L’algorithme coefficiente le volume des ventes des trois jours précédents selon la logique suivante :

Jour J = J*8 + (J-1)*5 + (J-2)*5 + (J-3)*2

Le nombre de téléchargements au cours des trois jours précédents est donc très important. Ainsi, il est nécessaire de maintenir des volumes de téléchargement élevés sur au moins trois jours. Les opérations de communication ponctuelles sont à proscrire : il est capital de concentrer ses efforts sur trois jours d’affilée. Ceci explique la montée en puissance du modèle Freemium (une application de démo gratuite + application séparée payante ou achats intégrés) :une application gratuite va générer des volumes de téléchargement bien plus importants qu’une application payante (même à petit prix).

Bien entendu, l’algorithme n’étant pas rendu public et évoluant sans cesse, cette liste est loin d’être exhaustive.

L’autre volet du Search Engine Optimization est de comprendre par quels moyens les utilisateurs viennent jusqu’à votre site : il s’agit d’analyser des liens de retour (backlinks en anglais) pointant vers votre site. Sur ce point, Apple ne donne aucun outil aux développeurs pour comprendre le chemin parcouru par les utilisateurs jusqu’au téléchargement de leur application. La seule astuce est le de demander soi-même à ses utilisateurs par le biais d’un questionnaire intégré à l’application (par exemple).

À noter aussi que le Play Store d’Android utilise un algorithme de classement radicalement différent, qui fera l’objet d’un prochain article.

Article écrit par Guillaume Lanthier, chargé de web marketing chez Qualia Systèmes.
Qualia Systèmes est spécialisé dans le développement d’applications iPhone, iPad et Android et de solutions professionnelles pour les grands comptes.