Après la tuerie de Newtown, la NRA fait le dos rond sur les réseaux sociaux

Sur le web

Par Pierre le

Vendredi dernier, la fusillade de Newtown, dans le Connecticut, a traumatisé l’Amérique. Et comme toujours après une fusillade, le débat sur le port d’armes aux Etats-Unis est relancé. En tête de lice des anti-armes à feu, nous retrouvons bien entendu Michael Moore, et d’autres célébrités qui montrent leur hostilité envers le port d’armes. Le camp […]

Vendredi dernier, la fusillade de Newtown, dans le Connecticut, a traumatisé l’Amérique. Et comme toujours après une fusillade, le débat sur le port d’armes aux Etats-Unis est relancé. En tête de lice des anti-armes à feu, nous retrouvons bien entendu Michael Moore, et d’autres célébrités qui montrent leur hostilité envers le port d’armes. Le camp des pros armes à feu est lui dirigé par la NRA, puissant lobby censé défendre le second amendement des Etats-Unis. Mais depuis la tuerie, la NRA se fait bien discrète.

CR : The Verge
CR : The Verge

En effet, la page Facebook du lobby américain, qui compte 1,7 millions de fans, a été désactivée depuis la fusillade. Le compte Twitter de la NRA, qui compte lui 62 000 followers, est resté silencieux depuis le tragique évènement.

Le dernier tweet de la NRA date en effet de vendredi matin, soit quelques heures avant la fusillade. Ce dernier tweet vantait les produits à gagner pour un concours. Et depuis, plus rien. La NRA fait donc le dos rond en attendant que l’orage passe.

Ce n’est pas la première fois que le lobby emploie de telles méthodes. Après la fusillade d’Aurora, pendant l’avant-première de The Dark Knight Rises en juillet dernier, la NRA avait déjà gardé le silence, ne publiant aucune réaction sur les réseaux sociaux.

Le fait est que le lobby est la cible des internautes depuis la fusillade. Le débat sur les armes est un serpent de mer aux Etats-Unis, et il faut bien comprendre que le droit d’avoir une arme “pour se défendre” est inscrit dans la constitution. Il est même le deuxième amendement. Bref, le débat se poursuit maintenant sur les réseaux, mais sans la NRA.

Source: Source
stopwatch 5 min.
Google troll Apple