Call of Duty a ruiné une génération de joueurs de FPS

Par Fabio le

La phrase est de John Gibson, président de Tripwire (Red Orchestra 2), tout agacé qu’il est par le linear shooter, comme Call of Duty. Je suis vraiment découragé par les shooters multi actuels. Je crois que, et je déteste donner des noms parce que ça sonne comme ‘Je suis juste jaloux de leur succès’ mais […]

La phrase est de John Gibson, président de Tripwire (Red Orchestra 2), tout agacé qu’il est par le linear shooter, comme Call of Duty.

Je suis vraiment découragé par les shooters multi actuels. Je crois que, et je déteste donner des noms parce que ça sonne comme ‘Je suis juste jaloux de leur succès’ mais vraiment, je pense que les jeux comme Call of Duty ont presque ruiné une génération de joueurs de FPS. John Gibson, Tripwire Interactive.

John Gibson n’a pas la langue dans sa poche. Dans une interview accordée à nos confrères de PCGAMER, le président de Tripwire fustige toute une génération de shooters hollywoodiens creux et linéaires. Jalousie ? Le président de Tripwire dément formellement. Frustration ? Sans doute. Si on lit entre les lignes, John Gibson pense derrière tout ça que Call of Duty et consorts ont habitué les joueurs à des produits divertissants mais assez creux et linéaires, ce qui a, in fine, desservi des jeux qui demandent plus d’investissement comme… les jeux de Tripwire, par exemple ? L’interview dans son intégralité est disponible ici.

ro2screen2
Red Orchestra 2

 

Source: Source
stopwatch 7 min.