W. Spector se demande si les journalistes sont capables de noter un jeu

Par Henri le

Warren Spector, créateur de la série Deus Ex et d'Epic Mickey a récemment profité de sa chronique dans le magazine GameIndustry pour tacler la presse et...

Warren Spector, créateur de la série Deus Ex et d’Epic Mickey a récemment profité de sa chronique dans le magazine GameIndustry pour tacler la presse et les joueurs. Selon lui, ces derniers auraient du mal à évaluer si un jeu vidéo est bon ou pas.

Dès le début de son article, Warren Spector s’adresse à toute la chaîne de l’industrie et s’interroge sur les professionnels chargés de tester les jeux. “Les joueurs ont le droit d’évaluer les jeux eux-mêmes et de partager leurs opinions avec d’autres. Il serait insensé de prétendre le contraire.[…] Les tests et les testeurs ? C’est une histoire très différente. Nous, les joueurs, développeurs, éditeurs et même analystes – devons réfléchir davantage sur le but de ces tests. C’est en faisant cela que nous pourrons tous mieux les interpréter”

Deus Ex, sorti en 2000, a séduit la critique et le public.
Deus Ex, sorti en 2000, a séduit la critique et le public.

Spector poursuit en indiquant que les testeurs évaluent les jeux comme étant “bons ou mauvais, mais n’arrivent pas à définir les critères importants qui justifient cette décision”. Une notion pour lui pris en compte par les critiques d’autres médias comme le cinéma.” Les bonnes critiques ne se concentrent pas sur des questions de bon ou mauvais. Leurs choix sont soutenus par une philosophie qu’ils appliquent à tous les films. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont souvent en désaccord entre eux. Ce qui importe, c’est qu’en les lisant, vous êtes capable de façonner votre propre avis afin de déterminer votre envie de voir le film. Des choses comme “Ce jeu est nul !”, “L’I.A. est mauvaise” ou “Ce jeu obtient un 4 sur 5″ ne me disent absolument rien. J’ai besoin d’en savoir plus.”

Warren Spector ne semble pas avoir apprécié les avis de la presse sur Epic Mickey.
Warren Spector ne semble pas avoir apprécié les avis de la presse sur Epic Mickey.

Le papa de Deus Ex semble également remonté contre Metacritic, un système d’addition mathématique qui cumule l’ensemble des avis sur un jeu. Il estime que le site est arbitraire car il choisit ses conditions de calcul et désavantage les petits jeux, pourtant facteurs d’innovations. “En suivant cette logique, Metacritic récompense au mieux des jeux classiques, qui suivent uniquement les tendances des joueurs et de la critique. Les choses qui apportent du neuf sont, par nature même, perturbantes et très facilement mal comprises.” Selon, lui lorsque l’on accorde sa confiance à ce système, on devrait “se demander si l’avis de la foule – des journalistes comme des joueurs – est vraiment judicieux ou si ils sont tout simplement incapables de reconnaître et récompenser les différentes nouveautés

Enfin, le développeur indique qu’Epic Mickey, que Metacritic a considéré moins bon que ses autres œuvres, s’est pourtant mieux vendu. C’est la que son argumentation devient déjà moins convaincante. Il déclare “Les testeurs et certains joueurs ont peut-être préféré Deus Ex et Thief. Mais j’ai reçu beaucoup plus de courriers de fans, de messages sincères de remerciements, de fan-art et plus encore, sur Epic Mickey que sur les deux jeux Deus Ex sur lesquels j’ai travaillé.” , avant de conclure “Que Metacritic soit maudit. Je préfère le lien émotionnel avec les joueurs.” . Si le raisonnement de Warren Spector concernant la presse et les joueurs est tout à fait recevable, son mécontentement concernant les notes d’Epic Mickey par rapport à Deus Ex l’est un peu moins…

Et vous, gamers ? Êtes vous d’accord avec lui ?

Source: Source
stopwatch 4 min.