Joe Biden ne voit pas de raisons pour ne pas taxer les jeux violents

Par Corentin le

Le vice-président américain, Joe Biden, a avancé l'idée d'une taxe sur les jeux violents, voire d'une taxe sur le "péché de violence" d'un jeu. Un média...

Le vice-président américain, Joe Biden, a avancé l’idée d’une taxe sur les jeux violents, voire d’une taxe sur le “péché de violence” d’un jeu.

A-Joe-Biden

Un média ou un divertissement qui représente ou diffuse de la violence pourrait être sujet à une taxe spéciale, dont les recettes aideront directement les victimes et leurs familles. […] Il n’existe aucune raison légale pour laquelle on ne pourrait pas le faire.

Cette déclaration fait écho aux propos du président Barack Obama, qui, il y a quelques mois, avait décrit la nécessité pour le pays d’étudier les effets des jeux violents sur le comportement, au lendemain de la tuerie au sein d’une école élémentaire à Sandy Hook.

De mon point de vue, cette taxe “amalgame” servirait surtout de formidable prétexte afin de désigner les jeux vidéo violents comme bouc émissaire et ainsi protéger d’autres lobbys, à tout hasard, celui des armes à feu. D’ailleurs, le fait que Joe Biden ait fait cette déclaration lors d’un congrès de la NRA sur le sujet de la législation des armes n’est peut-être pas un hasard non plus.

Elle serait également profondément injuste, puisque le prix de vente de ces jeux serait alors revu à la hausse, faisant payer le poids des tueries à l’immense majorité des joueurs pour qui ces jeux sont simplement et uniquement des jeux. Pendant ce temps-là, les armes à feu, elles, ne sont pas taxées.

Et vous, que pensez-vous d’une telle taxe ? Laissez-nous connaître votre opinion dans les commentaires !

Source: Source
stopwatch 4 min.