PS4 : Sony ne prévoit pas de pertes similaires à la PS3

Par Henri le

Sony s'apprête à vendre plusieurs millions de sa prochaine console, mais n'a pas l'intention de générer de très grosses pertes, comme la firme avait pu le...

Sony s’apprête à vendre plusieurs millions de sa prochaine console, mais n’a pas l’intention de générer de très grosses pertes, comme la firme avait pu le faire avec la PS3.

Andrew House
Andrew House

À quelques mois de la sortie de la PS4, Andrew House, le PDG de Sony Computer Entertainment a clairement expliqué que l’entreprise nippone ne s’attendait pas à perdre autant d’argent que lors des premières années de commercialisation de la PS3.

« Nous n’allons pas générer de pertes aussi importantes que celle de la PlayStation 3 » a-t-il expliqué, au magazine Bloomberg. »

Selon les rapports officiels, la firme aurait perdu 3,5 milliards de dollars durant les années 2007 et 2008, après le lancement de la PS3 en 2006 (à 600 $). Kaz Hirai, président de Sony, a même déclaré que la console n’est devenue rentable qu’à partir de fin 2011.

L’entreprise estime que ces pertes seront moindres, car la PS4 a nécessité moins d’investissement. Masaru Kato, le directeur financier de Sony a expliqué que la firme avait dépensé des « centaines de millions » lors de la conception du chipset de la PS3, mais aussi « des milliards » en semiconducteurs, car ces technologies n’étaient pas disponibles à ce moment-là.

Kazuo Hirai
Kazuo Hirai

Il n’y avait ni la technologie, ni les capacités de production de masse de ces chipsets. Les investissements ont donc été considérables.

Les coûts de la PS4, construite sur le modèle d’une architecture PC, ont donc été plus « légers » a-t-il expliqué.

« Cette fois-ci, on prend le meilleur du hardware disponible, et on y ajoute notre technologie propriétaire. Les investissements sont donc très réduits. Mais je ne peux pas vous donner de chiffres.»

On comprend donc que la firme s’est fait une belle frayeur il y a quelques années.

stopwatch 6 min.