3 dirigeants de HTC placés en garde à vue

Business

Par Pierre le

C’est une sombre affaire qui secoue HTC en ce moment. Trois dirigeants de la firme ont en effet été pris la main dans le pot de confiture et ont été placés en garde à vue. Ils sont en effet soupçonnés d’avoir participé à des escroqueries et à des vols de secrets industriels.

Screenshot_12

C’est HTC qui a porté plainte contre trois de ses employés. Justin Huang, de la division recherche et innovation, Wu Chien-Hung, directeur de la section R&D et Thomas Chien, vice-président de la section design auraient en effet diffusé des secrets industriels appartenant à la firme taïwanaise avant de quitter l’entreprise.

Thomas Chien aurait même été surpris en flagrant délit, puisque des employés de HTC auraient vu l’homme télécharger des données relatives à Sense 6.0 avant de les envoyer par mail à des contacts à l’extérieur de la firme.

De même, les trois cadres auraient filouté lors de la conception du HTC One. Le smartphone a été conçu en interne mais ils auraient fait établir une facture bidon à une société factice pour concevoir le design du terminal. HTC a ainsi payé 334 000 $ à la société-écran et les trois cadres auraient récupéré l’argent pour se le partager.

Une sombre histoire qui n’aide pas un HTC déjà en difficulté. Conséquence logique : l’action de la firme a chuté de 6 % à la bourse de Tapei.

Source: Source