[Coche loupé] Microsoft est passé à côté d’Heavy Rain

Par Corentin le

David Cage fait une conférence au BAFTA. David Cage raconte que Microsoft avait refusé Heavy Rain à l'époque. Aucunes jimmies ne semblent avoir été froissées dans l'opération....

David Cage fait une conférence au BAFTA. David Cage raconte que Microsoft avait refusé Heavy Rain à l’époque. Aucunes jimmies ne semblent avoir été froissées dans l’opération.

david-cage-jimmies

Dans le cadre de la sortie de son prochain jeu Beyond : Two Souls, David Cage continue sa petite tournée promotionnelle. Hier soir, il a donné une conférence au BAFTA (British Academy of Film and Television Arts) durant laquelle il est revenu sur son précédent jeu, Heavy Rain. Jeu qui, d’après le game designer, a d’abord été refusé par Microsoft, avant qu’il ne soit accepté par Sony.

Polygon était présent et a recueilli les propos du patron de Quantic Dream.

[Microsoft] a vraiment beaucoup aimé Fahrenheit et ils voulaient vraiment travailler avec nous.

Malheureusement, bien que Microsoft fût intéressé par ce qui allait devenir Heavy Rain, la société était notamment assez inquiète quant au sujet du projet de David Cage : l’enlèvement d’enfants.

« Ils ne voulaient pas de scandales », raconte alors Cage, dont le titre aura finalement engendré plus de polémiques concernant son game design que les sujets qu’il aborde.

Cage souligne malgré tout la courtoisie de la société qui n’a pas fait de remarque ou de critique sur le projet du Français. Elle a juste indiqué que Microsoft ne pourra pas s’y impliquer, tout simplement.

Sony, moins farouche, accepte le projet. Quantic Dream a réussi à convaincre l’éditeur qu’ils allaient être capables de traiter ces sujets sensibles tout en restant subtil.

Au final, Heavy Rain, qui aura couté 16,7 millions d’euros à produire, aura également généré plus de 100 millions d’euros de recettes. Rentable donc. Et avec Beyond : Two souls, qui arrivera en exclusivité PS3 le 9 octobre prochain dans nos vertes contrées, la profitable relation entre Quantic Dream et Sony ne semble pas prête de s’arrêter.

There is no need to be upset, Microsoft.

stopwatch 4 min.