Calico, ou comment Google veut en finir avec le vieillissement

Android

Par Jerome Durel le

Larry Page a choisi Google+ pour annoncer le lancement de sa nouvelle aventure : Calico. Une annonce très discrète pour une entreprise aux objectifs pour le moins ambitieux : mettre fin au vieillissement et guérir les maladies qui y sont liées.

L’entreprise sera dirigée par le docteur Arthur « Art » Levinson, biochimiste de formation, il est actuellement président du conseil d’administration d’Apple. C’est également l’ancien directeur de la société Genentech, un laboratoire pharmaceutique appartenant au groupe Roche, qui veut « trouver des solutions aux problèmes médicaux qui n’en ont pas » si l’on en croit leur site.

google.cover.indd

Ça tombe bien puisque c’est totalement en accord avec les déclarations de Larry Page qui croit pouvoir « améliorer des millions de vies » avec des projets à long terme autour de la santé et des biotechnologies. Dans un entretien accordé au magazine Time (au-dessus, à paraître demain), il précise même que les projets ne se concrétiseraient que dans 10 ou 20 ans.

Le PDG de Google ne donne pas beaucoup plus de détail, mais le magazine américain — citant des sources proches du projet — estime que les premières recherches tourneront autour du développement de nouvelles technologies. Calico commencerait d’ailleurs en douceur avec un « petit nombre d’employés » selon le Time.

Finalement, Sarif Industries n’est peut-être plus très loin.