Pour les ados américains, Twitter c’est « in », Facebook c’est « out »

culture geek

Par Elodie le

« Ô rage, Ô désespoir », c’est certainement la complainte sur laquelle doit s’égosiller Mark Zuckerberg quand il est seul, le soir, dans son immense propriété de 837 m², genoux à terre. Les ados américains viennent de trancher : Twitter a détrôné Facebook dans leur cœur (oui Mark, ils ont un cœur) comme réseau social de prédilection, d’après l’étude de Piper Jaffray, banque d’affaires américaine.

The-SOcial-Network-Zuckerberg
Les ados, ces ingrats.

Sur les 8600 adolescents interrogés, 26 % donnent leur préférence à Twitter contre 23 % à Facebook. En début d’année, une étude similaire effectuée par la même banque donnait Facebook devant pour 30 à 33 % des ados américains.

Y-a-t-il eu un élément perturbateur pour expliquer ce revirement ? Si oui, quel est-il ?

Il est vrai que Twitter fait plus souvent parler de lui à travers les stars qui tweetent ou font leur promotion depuis la plate-forme, dont certaines célébrités vénérées par ces adultes en devenir : Lady Gaga et ses « monsters », Justin Bieber qui adore se prendre en photo en mode « caillera » avec ses “soces” pour montrer ses nouveaux muscles et sa pilosité naissante ou encore Miley Cyrus qui ne sait plus quoi faire pour couper le cordon avec Mickey et montrer qu’elle aussi est une Bi***h, si ce n’est tirer la langue, lécher des marteaux et clasher cette pauvre Sinead (O’Connor pour ceux qui nous auraient perdu). Et tout ça en live. Instantanéité, interaction, frissons.

Bref, de quoi émoustiller ces jeunes ados, plus que ce que le réseau Facebook permet.

Sans grande surprise, d’après cette même étude, Facebook, Twitter et Instagram sont les réseaux sociaux les plus utilisés par ces ados. Les autres faisant des scores presque anecdotiques : 4 % disent préférer Tumblr et 3 % Google +.

Comment la firme prend-elle la nouvelle ? Avec philosophie certainement puisqu’il y a quelques jours, Julien Codorniou, directeur EMEA de Platforme pour Facebook attribuait ce désamour récent à « des effets médiatiques » et affirmait à ZDNet.fr :

De toute façon, le but de Facebook n’est pas d’être cool, mais de délivrer un produit de qualité

Ainsi, Gene Munster, expert de Piper Jaffray nuance les résultats de cette étude, comme le relaie le Figaro :

De manière générale, et en dépit de la tendance des goûts des adolescents pour d’autres réseaux, nous continuons à penser que Facebook va offrir sur les prochains mois des sources de financement supplémentaires grâce à la vidéo et à Instagram

Financement supplémentaire pour Instagram qui va être généré par l’arrivée de la publicité sur l’application. Finalement, le nerf de la guerre se situe sur un autre terrain pour Julien Codorniou, puisque « la perte du succès est un risque quand on est un service gratuit. Mais la vérité est que nous n’avons jamais eu autant d’utilisateurs ». En effet, quand Facebook revendique 1 milliard d’utilisateurs, Twitter n’en est pour l’instant qu’à 218 millions.

1-1, balle au centre.

18 réponses à “Pour les ados américains, Twitter c’est « in », Facebook c’est « out »”

  1. ” Justin Bieber qui adore se prendre en photo en mode « caillera » avec ses « soces » pour montrer ses nouveaux muscles et sa pilosité naissante ou encore Miley Cyrus qui ne sait plus quoi faire pour couper le cordon avec Mickey et montrer qu’elle aussi est une Bi***h, si ce n’est tirer la langue, lécher des marteaux”

    J’ai adoré 😀

  2. Et demain les ados vont préférer instagram car Rihanna et Britney posteront des photos ……………………….. au poil 😀

  3. Oui il y’a aussi le fait qu’il y’a tonton, tata, maman, papa, cousin kévin et d’autres gens dans tes contacts sur facebook. Alors c’est chaud quand tes potes mettent des photos de toi mort déchiré à ton insu. Facebook en plus ça devient de plus en plus le groupe social pour les mamans et autres jeunes divorcés. 🙁 Bref, c’est vrai que c’est uncool, mais bon ça reste quand même bien… a défaut d’être cool.

  4. Je trouve que cet article n’a pas de sens car Twitter et Facebook n’ont pas les mêmes utilisations.

    Je suis sur Facebook pour mes amis mais c’est vrai que j’y vais de moins en moins, coté Twitter, j’ai un compte où je vais très rarement, mais soit les infos sont trop répétitives, soit et là je vais surement choqué mais bon, on se retrouve avec de véritables cas sociaux, c’est à dire que comme Twitter est un réseau ouvert et que je peux très bien être interesser par un nouveau film par exemple, je vais me retrouver à lire les critiques de gens à qui je n’adresserai même pas la parole dans la rue.

    C’est vraiment ce qui me choque le plus dans le twitter version française, beaucoup de jeunes, illétrés pour la plupart et qui racontent n’importe quoi.

    Il est beau de web 2.0 où finalement on se retrouve tous sur des sujets communs, ça change pas de la télévision.

  5. Oui je pense surtout que les jeunes aiment twitter puisque leurs tweets sont plus moins publiques, avec les hashtags, n’importe qui peut trouver le tweet inintéressant qu’un jeune viens de poster, de quoi être plus “in” quand un tas de gens vous “suive”, ce qui est bien mieux que “être ami avec”, ce qui en dit long…..
    Pas mal de jeunes sont juste complètement flingués par les médias et rêvent d’être “connu”, ce n’est pas nouveau, mais avec internet et les réseaux sociaux ça à prit une importance plus grandes, comme si d’un coup tout le monde allait se passionner par leurs avis ou leurs vies complètement sans intérêt.
    Mais bon, pour les plus jeunes adultes, nous serons beaucoup à nous reconnaitre dans les skyblogs, myspaces ou autre trucs encore plus vieux, le web était seulement beaucoup moins évolué, on était comme eux, tout les ados sont un peu égocentriques. (bon ok c’est de pire en pire mais ça ne m’étonne en rien et nous en sommes entièrement responsable, ce sont bien des adultes qui font les médias ect… et nous qui les laissons grandir la-dedans)
    Je pense que beaucoup oublie comment ils étaient ados, de peur qu’on les juges pour ce qu’ils sont maintenant, mais on a tous été un peu con, c’est pas pour autant qu’on a pas évolué. (bon certain oui mais ça ce voit direct de toutes façons)

  6. Ouai enfin dire qu’un truc est “in” ou “out” Parcequ’il a pris 3 points à un autre… Ils préfèrent actuellement twitter, voilà ce que le sondage dit, il n’a jamais été question d’être in ou out, c’est juste une manipulation journalistique, encore…

  7. @Bob: Oui, et pourtant ça change tout ! C’est plus sain, il n’y a pas d’hypocrisie sur la confidentialité puisque tout est public sur Twitter (sauf si tu te met en privé, auquel cas tu sais nominativement qui à accès à ton profil ou pas), l’ambiance y est plus mature, moins de données perso donc moins d’inquiétude pour PRISM notamment, le côté “lien unilatéral” fait que c’est moins kikoo puisque tu peux suivre une personne sans qu’elle s’interesse à toi…

    Tout ça mis bout à bout fait non seulement que l’ambiance y est plus saine et mature mais aussi que, par le phénomène des petits qui imitent les grands, les gens viennent sur Twitter de plus en plus jeune, au détriment de Facebook. Personnellement, ça fait 2 ans que j’ai quitté Facebook pour Twitter, et je ne m’en porte pas plus mal.
    Question d’époque et d’actualité… Je suis persuadé que dans 5 ans on passera aussi à autre chose, c’est ainsi qu’Internet fonctionne !

  8. @aigidos : C’est la tendance que soulève l’étude de statistiques, il est vrai que cette banque d’affaire américaine n’a pas employé ces termes, navré que tu n’y vois aucune relation.

    Sinon @Elodie j’aime bien ta vision de ces “célébrités” 🙂

  9. oui, facebook deviendra ringard comme l’est devenu myspace, et cet attardé de zuckerberg fera faillite
    haha vivement ce moment, qu’on puisse lui dire,
    ha HA !

  10. jamais entendu parler de la moitie des mecs que tu cites. t as l air biem au courant pr qqun qui essaie de faire croire qu il n est pas de ce bord.

  11. @poupi : Il n’y a pas de jeux sur le mur et adblock ça existe..!
    @Max : Ton commentaire est vraiment pertinent, ça me donne presque envie de tester 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *