Un atelier d’armes imprimées en 3D découvert par la police britannique

Gadget

Par Jerome le

Il faut que croire que le Liberator a fait des émules. Selon les informations obtenues par SkyNews (oui, celle qui pose problème à Microsoft), la police britannique a découvert, jeudi 24 octobre, dans les environs de Manchester ce qu’elle a appelé « la première usine d’armes imprimées en 3D ».

printer-1-522x293

Plusieurs pièces servant à construire une arme à feu, notamment une partie de la gâchette ainsi que l’imprimante, une Replicator de Maker’s Bot visiblement, ont été saisi. L’inspecteur Chris Mossop qui a participé à l’opération a déclaré :

Si ce que nous avons saisi s’avère être des pièces viables pour construire une véritable arme, cela montre que les groupes de criminels sont capables d’utiliser des technologies facilement accessibles pour produire la prochaine génération d’armes.

Évidemment, le problème principal est que ces armes sont impossibles à repérer grâce à des détecteurs de métaux ou aux rayons X. Ceci étant dit, une arme totalement en plastique n’est pas encore sortie des imprimantes. On se souvient que Liberator gardait son percuteur en métal, et qu’il n’avait pu tirer que quelques cartouches avant de se détériorer.

magazine-1-522x293