L’UFC-Que Choisir s’attaque à Orange et SFR qui nous mentiraient sur la couverture 4G

Business

Par Jerome le

L’UFC – Que Choisir annonce ce mardi avoir déposé une plainte à l’encontre d’Orange et de SFR en invoquant des pratiques commerciales trompeuses dans leurs offres 4G, et particulièrement sur la couverture à Paris. L’association estime que

Les opérateurs ont voulu faire de Paris la vitrine de la couverture 4G en annonçant chacun une présence quasi intégrale. Or, d’après nos tests couvrant 80% des rues parisiennes et reposant sur plus de 60 000 mesures, force est de constater que la réalité est bien différente.

D’après leurs tests, seul Bouygues arrive à un résultat à la hauteur de ses prétentions avec 99,4% de la capitale couverte. Le réseau 4G d’Orange n’est accessible que sur 79,3% de la zone, SFR arrive quant à lui en troisième place, avec 75% de couverture.

4g1

Trouvez ce débit que je ne saurais voir

L’UFC s’attaque au débit promis par les opérateurs et déplore que les 115 à 150 Mb/s ne soient « jamais obtenus par de nombreux clients« . Seules les antennes diffusant sur la bande de 2600 MHz permettent d’atteindre de telles vitesses, or elles ne sont/seront déployées que dans les grandes villes. Les zones moins denses ne devront se contenter que de 800 MHz qui ne peuvent atteindre qu’entre « le tiers et la moitié des débits pourtant promis à tous les utilisateurs ». Ce qui fait craindre à l’UFC une nouvelle fracture numérique.

Dernier reproche : la tendance à regrouper la H+ (ou Dual Carrier) et la 4G sous l’appellation « Très haut débit mobile », ce qui va à l’encontre des textes de l’ARCEP qui impose que la formulation soit réservée à la 4G. Compte tenu de ces constatations, une plainte a été déposé contre chacun des opérateurs.

L’association plaide également pour la création d’un Observatoire de la 4G par l’ARCEP, et lui demande également d’imposer aux opérateurs de distinguer dans les cartographies de couverture 4G les débits maximums théoriques.

 

 

 

Source: Source