USA : Un hacktiviste condamné à 10 ans de prison

Sur le web

Par Pierre le

Jeremy Hammond est un hacker connu sous le nom d’Anarchaos, un hacktiviste pour être plus précis. Il a servi de source à Wikileaks et a agi au sein du collectif lulzsec. Mais pas de chance pour monsieur Hammond, il s’est fait arrêter par le FBI il y a plus d’un an. La semaine dernière, un […]

Jeremy Hammond est un hacker connu sous le nom d’Anarchaos, un hacktiviste pour être plus précis. Il a servi de source à Wikileaks et a agi au sein du collectif lulzsec. Mais pas de chance pour monsieur Hammond, il s’est fait arrêter par le FBI il y a plus d’un an. La semaine dernière, un tribunal américain l’a condamné à 10 ans de prison.

LulzsecLogo

En février 2012, Jeremy Hammond avait piraté l’agence de renseignement Texane Stratfor (Strategic Forecasting, Inc) avec le collectif lulzsec. Il avait récupéré les coordonnées bancaires de 860 000 clients et toutes les communications internes de la société. Il avait ensuite transmis tout ça à Wikileaks qui s’est empressé de publier ces informations.

Mais Hammond a été trahi par une taupe de Lulzsec. Une taupe qui travaillait avec le FBI : Sabu. Sabu avait en effet conclu un accord avec la police fédérale après son arrestation afin d’alléger sa peine.

Jeremy Hammond avait plaidé coupable au printemps dernier. Mais il avait tout de même justifié son geste en clamant qu’il avait agi pour la liberté et qu’il avait fait ce qui lui semblait juste. 10 ans de prison, c’est long, mais ce n’est pourtant pas la peine maximale (fixée à 30 ans) pour un piratage à grande échelle aux Etats-Unis.

Notons également qu’un soupçon de conflit d’intérêt a entaché le procès de l’ancien pirate de Lulzsec. En effet, le mari de la juge fait partie partie de ceux dont les comptes bancaires ont été piratés par Anarchaos.

Source: Source