Le célèbre compositeur de Resident Evil et d’Onimusha était un imposteur

Par Henri le

Mamoru Samuragochi est célèbre pour avoir composé les bandes originales de Resident Evil et Onimusha. Cette semaine, il a admis avoir utilisé un nègre pendant des années.

Mamoru Samuragochi, au centre Crédits / DR
Mamoru Samuragochi, au centre Crédits / DR

C’est une nouvelle qui a fait grand bruit dans le milieu musical japonais. Par l’intermédiaire de son avocat, Mamoru Samuragochi a fait savoir que quelqu’un d’autre avait composé ses œuvres pendant les quinze dernières années. Surnommé le « Beethoven japonais », ce musicien atteint d’une dégénérescence auditive, serait devenu sourd à l’âge de 35 ans.

Il avait pourtant continué à sortir des travaux respectés, dont « Symphony N°1 Hiroshima », un vibrant hommage aux victimes de la bombe nucléaire tombée le 6 août en 1945 sur l’ile d’Hiroshima.

Durant toutes ces années, il était crédité pour la musique de plusieurs succès du jeu vidéo, comme Resident Evil Director’s cut ou encore Onimusha. Des morceaux en fait composés par son « ghost writer ». « Sonatina for violin », une pièce qui sera jouée lors des prochains Jeux Olympiques d’Hiver, n’était également pas de lui.

resident_evil_directors_cut_a

Samuragochi, qui déclarait au Times en 2001 « qu’il se fiait à son sens intérieur et que sa perte d’audition était un don de dieu » a finalement avoué de lui-même son imposture. De ses propres mots, il « regrette profondément » des actions « totalement inexcusables ».

Son label va évidemment arrêter de distribuer ses CD (et ses morceaux en ligne). Une tournée reprenant plusieurs de ses musiques est désormais en suspens.

Le véritable compositeur a été identifié, et se nomme Takashi Niigaki. Il a déclaré à la presse japonaise qu’il doutait fortement de la surdité de son « employeur ».

Sale histoire !

stopwatch 4 min.