OpenKnit : un métier à tisser open-source

Gadget

Par Auré le

Probablement inspirés par le succès des imprimantes 3D, Mar Canet et Varvara Guljajeva sont à l’origine du projet OpenKnit qui n’est autre qu’un métier à tisser dont les plans de constructions sont en libre accès et devrait permettre à quiconque de fabriquer leur propre machine.

L’OpenKnit est donc une machine qui (pour un coût inférieur à 550 €) devrait permettre à ses utilisateurs de concevoir leurs vêtements en entrant simplement leurs instructions dans un contrôleur Arduino. Créer, partager ou télécharger des vêtements imaginés par d’autres deviendrait alors un jeu enfant en particulier grâce à l’utilisation de fichiers .STL (un format également utilisé pour l’impression 3D). À noter que pour le modèle actuel, il vous faudra patienter une heure pour obtenir un pull.

Bien que les vêtements obtenus manquent de finesse et que le métier à tisser nécessite d’avoir un peu de place chez soi, le projet OpenKnit laisse présager un bel avenir et est décrit comme une solution alternative à la production de masse par ses concepteurs.

Nous noterons enfin qu’OpenKnit est basé sur le modèle open-source RepRap.

openknit

OpenKnit_winter14-1024x650

RepRap

Source: Source

5 réponses à “OpenKnit : un métier à tisser open-source”

  1. Je vous confirme qu’il s’agit bien plus d’une machine à tricoter qu’un métier à tisser !!! Ça n’a absolument rien à voir….

  2. Bonjour,

    Je vous confirme qu’il s’agit de tricot, et non de tissage !
    Les machines à tricoter existent déjà, mais évidemment avec programmation manuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *