[Chronique] Le STR est-il mort ? Il me semble que oui

Par Fabio le

Je ne pensais pas que le genre stratégie en temps réel intéressait encore autant de joueurs. Et ça m’a fait plaisir. Au point d’avoir envie de vous donner mon humble avis sur la question.

StarCraft II - 2010
StarCraft II – 2010

Si je me réfère aux commentaires sous notre PAL, les avis divergent. À ma droite, vous pensez que le STR n’est pas mort. Dr_Saucisse et plusieurs autres lecteurs mentionnent des jeux d’aujourd’hui qui valent encore la peine d’être vécus ; Planetary Annihilation revient à plusieurs reprises, l’excellente série française des Wargame également.

Soit. J’acquiesce. Et l’on rajoutera bien entendu StarCraft II, plus que jamais le cheval de bataille de la stratégie en temps réel.

Mais de mon vieil âge, dans les années 2000, où je participais à toutes les compétitions électroniques (et où on pensait qu’on pourrait en vivre), le STR était un genre majeur du PC. Les StarCraft côtoyaient les Age of Empires et les Warcraft sur la plupart des tournois de jeux vidéo, et à la maison, on pouvait aussi se défouler sur les Command & Conquer et autres Alerte Rouge, puis sur Dawn of War, et je vous passe la pléthore de seconds couteaux, à l’instar des Empire Earth ou des Rise of (Nations, Legends).

Je crois pouvoir dire que sur le plan de l’offre, le STR classique s’est appauvri ces quinze dernières années.

Age of Empires 3 :  The War Chiefs (2006)
Age of Empires 3 : The War Chiefs (2006)

Pour moi comme pour vous, les causes sont multiples. Pour Dremor, le genre a périclité du fait du non-renouvellement des univers et des licences. Pour Mogul, StarCraft II aurait tout simplement découragé les concurrents. Personnellement, j’aime assez la théorie d’Aurélien, qui parle d’un cycle d’apprentissage désormais trop long pour le grand public. C’est la mécanique de jeu qui aurait donc fait son temps.

Pour moi, tout est lié au MOBA, genre qui, ironie du sort, s’est popularisé grâce à DotA, un mod du… STR Warcraft III. Est-ce que le MOBA est né de cette envie d’une mécanique de jeu plus simple ? Ou est-ce que la flamme pour le STR s’est atténuée après que les joueurs ont découvert le MOBA, dont la prise en main est plus immédiate et la gestion (macro) moins exigeante ? Je n’en sais trop rien, mais le constat est là. Mon cher MonsieurLam pense également que « le duel » pur et dur est quelque chose qui a joué dans la raréfaction du genre, comme dans les shooters avec la disparition soudaine des Fast-Paced FPS, au profit des jeux en équipe, plus « rassurants ».

Il est en tout cas clair que le MOBA a su proposer une expérience plus directe, plus immédiate, et ce, tout en douceur, avec un contrôle à la souris et une vue de caméra familiers au joueur de STR.

Le MOBA Heroes of the Storm (2014)
Le MOBA Heroes of the Storm (2014)

Un jeu comme StarCraft II demande un large investissement temporel si l’on veut arriver à un niveau correct. N’en doutons pas, parvenir à un bon niveau sur Dota 2 demande sans doute autant de temps, mais il donne l’impression – parce que c’est du jeu en équipe, parce qu’on ne contrôle qu’une unité – d’être plus accessible. Autre point important, dans un MOBA, on peut mourir… puis on renaît 10, 20 ou 40 secondes après. Dans un RTS traditionnel, vous perdez votre base et c’est game over. La symbolique doit sûrement peser son poids dans l’inconscient des joueurs.

Je crois que le STR est mort. Le STR comme on l’a connu dans les années 2000. Nous avons encore StarCraft II pour quelques années, et sûrement quelques bons jeux ici et là, œuvres de studios passionnés et experts en la matière, à l’instar d’Eugen System. Mais le STR PC est pour moi devenu une niche.

Amoureux du STR, qui a d’ailleurs jalonné tout mon passé de joueur, je me prends parfois à rêver d’un Warcraft IV qui viendrait bouleverser le genre (ranimer, pour le coup), comme l’a fait son ainé il y a de ça plus de 10 ans. Mais si vous voulez mon avis, Heroes of the Storm est justement ce qu’aurait pu être Warcraft IV.

Je ne suis pas spécialement triste à propos de ça, après tout, le genre a évolué avec son époque et avec les envies de la majorité des acteurs de l’industrie.

stopwatch 3 min.