Si vous voulez acheter les cartouches d’E.T. déterrées dans le désert, ça devrait être possible

Par Corentin le

La ville d'Alamogordo au Nouveau-Mexique n'a aucune raison de ne pas vendre ces « déchets » qui vont finalement se révéler extrêmement lucratifs. Il n'y a pas si...

La ville d’Alamogordo au Nouveau-Mexique n’a aucune raison de ne pas vendre ces « déchets » qui vont finalement se révéler extrêmement lucratifs.

ET vendre

Il n’y a pas si longtemps et dans le cadre d’un documentaire, les cartouches d’E.T. sur Atari 2600 qui avaient été entérées dans une décharge ont été retrouvées.

Susie Galea, la maire de la ville, s’est exprimé sur ce qu’il allait advenir des cartouches retrouvées.

Nous avons travaillé avec le musée spatial pour la conservation, la vente et l’exposition de ces jeux. Ce sont des reliques maintenant. La commission municipale va céder jeudi 100 exemplaires à Lightbox et Fuel Entertainment [les boîtes de production derrière le documentaire et l’excavation]. Il nous en restera 700 que nous pourrons vendre.

D’après Polygon qui a recueilli ces propos, les cartouches vont ainsi avoir droit à une évaluation pour déterminer leur valeur précise et même à leur petit certificat d’authenticité. Bref, comprenez : « Ah ah ! On va les vendre très cher ! ».

La ville, qui ne perd décidément pas le nord, envisage même de les vendre en ligne, si jamais vous aviez des envies de rebut. Et comme il en reste plein à déterrer, autour de 700 000, la municipalité pense même transformer le site en attraction touristique.

Quand on sait que ces cartouches avaient été enterrées parce qu’elles ne valaient plus rien, les sortir maintenant et les revendre comme des pépites d’or est quand même très ironique.

> Via VG24/7

stopwatch 4 min.