Découverte de Godzilla : une méga-planète tellurique

Science

Par Pierre le

Les planètes telluriques fascinent. Et la découverte du jour contribue à ce phénomène. En effet, les scientifiques viennent de découvrir une planète jamais vue auparavant, une méga-planète tellurique qui a hérité du doux nom de Godzilla.

GODZILLA

Kepler-10c, c’est son nom officiel, a été découverte par des scientifiques de l’observatoire des îles Canaries. En réalité, elle est connue depuis trois ans, mais nous venons d’en apprendre plus sur sa composition étonnante.

En effet, Godzilla est une planète tellurique dont la masse équivaut à 17 fois la Terre. Une configuration que les astronomes pensaient impossible. De même, son diamètre est de 29 000 kilomètres, soit un peu plus de deux fois notre planète.

Les scientifiques pensaient qu’une telle masse et taille pour une planète tellurique était impossible, car elle attirerait de grandes quantités d’hydrogènes, la transformant en une géante gazeuse. Mais sa masse impressionnante lui a donné la possibilité de garder une atmosphère autour d’elle. Une configuration jamais vue auparavant.

Dernier point, cela prouve qu’au début de l’univers, des planètes rocheuses massives ont pu être formées grâce à la présence de roche et de fer. Jusque là, les scientifiques estimaient qu’au début de l’univers, seul l’hydrogène pouvait former des planètes, des géantes gazeuses, donc. Godzilla prouve le contraire, puisque la naissance du système Kepler est estimé à 11 milliards d’années, soit 3 milliards d’années après le Big Bang.

Kepler-10c est située à 560 années lumières de la Terre, dans la constellation du Dragon. Autant dire que si c’est une voisine à l’échelle de l’Univers, ce n’est pas la porte d’à côté pour nous, humbles humains.

Source: Source