L’intelligence artificielle fait un pas de géant

Gadget

Par Jerome Durel le

Il s'appelle Eugene Goostman, il a treize ans et il est russo-ukrainien. Non, ce n'est pas un jeune garçon, mais une intelligence artificielle, et pas n'importe...

Il s’appelle Eugene Goostman, il a treize ans et il est russo-ukrainien. Non, ce n’est pas un jeune garçon, mais une intelligence artificielle, et pas n’importe laquelle. Il s’agit de la première machine à avoir passé avec succès le test de Turing. On la doit aux ingénieurs russe et ukrainien (respectivement) Vladimir Veselov et Eugene Demchenko.

16
Extrait de A.I Intelligence Artificielle (CR : Warner Bros)

Décrit par le célèbre mathématicien Alan Turing, l’idée est de confronter un être humain à une machine et un second être humain sur un chat. Si le premier homme n’arrive pas à distinguer l’être humain de la machine, elle a réussi le test. Si quelques une ont déjà réussi cet exploit de manière isolée et avec certaines règles strictes, Eugene Goostman a réussi dans plus de 30% des cas et, plus important, avec des conversations qui n’étaient limitées d’aucune façon.

Kevin Warwick, professeur à l’université de Reading, qui organisait les tests ajoute que tout était vérifié indépendamment et simultanément auprès des multiples personnes qui pratiquaient le test. Ce qui en fait selon lui la seule et unique réussite officielle et valable d’un point de vu scientifique. L’intelligence artificielle fait donc un pas de géant. Même si nous sommes encore loin d’un HAL, ou de David de A.I.