AirDog : un drone pour les sportifs de l’êxtreme !

Gadget

Par Gregori Pujol le

Les caméras embarquées comme la GoPro connaissent depuis quelques années un énorme succès. Mais le point de vue d’une camera accrochée sur un casque, au poignet ou sur une planche de Surf, ne suffit plus. Suite à l’engouement des drones, les sportifs commencent à de plus en plus s’y intéresser, mais comment filmer avec ce type d’appareil pendant que vous skiez par exemple ? AirDog semble être la solution !

Ce projet de Helico Aerospace Industries vient d’être financé sur kickstarter (200000$ demandés, plus de 1.3 million de dollars récoltés). AirDog est en effet un drone presque autonome dépourvu de télécommande, qui va vous suivre, grâce à un tracker nommé AirLeash à fixé à son poignet par exemple, comme un véritable animal de compagnie et filmer (grâce à une caméra GoPro) vos exploits en s’adaptant aussi bien à vos mouvements qu’à votre vitesse (jusqu’à 70 km/h). Ce drone pliable pèse environ 1,6 kg et dispose d’une batterie de 4000mAh (il revient seul à la base quand celle-ci commence à être vide).

Le AirDog est commercialisé à 1295$ pour une disponibilité au mois de décembre.

f9c1ff765b9b28313a42fa3894625e72_large

airdog

15 réponses à “AirDog : un drone pour les sportifs de l’êxtreme !”

  1. Je trouve ça juste génial comme idée, bravo les mecs !
    @Shade J’en ai pas entendu parlé dans la vidéo, mais en revanche tu peux régler la distance et l’angle de l’appareil vis a vis de toi, donc il suffit juste de prendre en compte ça dans tes réglages 🙂 Après pour le décor fixe, c’est probablement géré.

  2. J’avais déjà vu un extrait de la vidéo, et le concept est juste génial. Même au delà des sports de glisse. Je ne sais pas trop ce que donne la qualité final d’une vidéo avec une gopro, mais je pense aux cinéastes amateurs. Un plan en vue aérienne coûte extrêmement cher, que ce soit pour la location d’une grue, ou carrément d’un hélicoptère. 1295$ ce n’est pas rien, mais facilement accessible pour des associations ou des groupes.

  3. WTF le prix ?!!!

    Ils se touchent sérieux, surtout pour une campagne kickstarter qui touche 6 fois plus que ce qu’elle avait demandé …

  4. le prix n’est pas exagéré pour un début de production et des développements qui ne doivent pas être évidents pour que ça marche bien

  5. Je suis en contact avec eux et j’attends de recevoir leur drone pour un projet vidéo de sport extrême. Je posterais la vidéo dès que je la reçois. Twitter @Francestunt

  6. @omeglass69 : surement la même que pour n’importe quel drone actuelement : demander une autorisation à la préfecture pour voler (zone définie et altitude max à ne pas dépasser),..
    bref dommage

    sinon oui, quoi de mieux que l’Hexo+ qui lui sera moins cher et surement mieux stabilisé (grâce aux 6 rotors) ?

  7. @davjack

    L’hexo+ est moins cher.
    Cependant il ne sera ps livré avant mai 2015….
    En suite pas de airleash, il est nécessaire d’avoir son smartphone… pas top pour l’eau (Je fais du kitesurf et windsurf).
    Si le smartphone tombe en rade… plus de signal pour guider l’hexo+. Or entre l’app pour l’hexo+ et l’app gopro, ca risque de partir vite surtout dans le froid pour le ski…
    L’hexo+ n’embarque pas le caisson gopro… et n’est pas étanche. L’airdog n’est pas censé être 100% étanche mais les compos électroniques seront isolés selon le site et une chute dans l’eau ne signifierait pas la fin du drone tjs selon le site. Des accessoires permettront plus tard d’atterrir dans l’eau tjs selon le site.

    Pour finir la portée du signal est bien meilleur sur l’airdog. Oui pas besoin de filmer à 200m, mais si il y a une perte de signal, l’airdog devrait pouvoir rejoindre le tracker plus facilement au lieu de rester en stationnaire en attendant de retrouver le signal… Pas evident qd tu skies de t’assurer que ton drone te suis… moins evident de remonter le chercher.

    Pourtant l’hexo+ est un produit français ou en parti (je ne suis pas sur, mais projet supporté par Delerue, snowboader FR). J’ai hésité entre les deux longtemps. Je pense que le caisson, le budget, les activités et le temps de livraison sont les critères principaux pour choisir entre les deux. Il faudra attendre un retour sur les produits par les utilisateurs mais pour moi l’airdog est supérieur du moins plus polyvalent. Apres niveau video, on est sur le mm programme je pense.

  8. C’est super, mais ce système est interdit en France pour le moment. On verra si la règlementation l’autorise dans quelques années.

  9. Bel outil, mais 1,6 kg quand-même, au sol il va falloir prévoir des casques ou légiférer strictement, car le ciel devient dangereux.

  10. Pour l’instant, ce système n’est pas autorisé en France. Peut-être dans quelques années.
    La seule solution est de demander à l’aviation civile ou à la défense la création d’une zone de ségrégation, chose qui ne sera jamais acceptée pour les amateurs, et pas sûr de l’être pour les pros.

  11. Une spécialité de la Lettonie : la vidéo-photographie embarquée.

    Il est bon de souligner que ces projets de caméras embarquées par des drones sont développés en Lettonie depuis plusieurs années.

    Regardez ici le film ouvrant le concert de clôture de la XXVè Fête nationale des Chants et des Danses le 7 juillet 2013 à Riga en Lettonie , et réalisé par Helitec :
    http://www.lettonie-francija.fr/video-concert-choral-festival-chant-danse-lettonie-532

    La Lettonie a depuis toujours accordé une place importante à la photographie et à toutes ses utilisations. Les ingénieurs lettons, il y a longtemps, avaient développé le Minox. Un appareil connu et réputé internationalement pour son volume subminiature. Minox a produit appareils des 24 x 36 miniatures. Aujourd’hui, Minox a élargi sa gamme en distribuant notamment des appareils numériques et des optiques. Les Minox étaient fabriqués en Lettonie de 1937 à 1943, et à Wetzlar en Allemagne depuis 1981. Le Minox 35 GT reste un appareil photo à emporter partout très prisé des purs photographes.

    A l’heure du numérique, la Lettonie est championne d’Europe du wifi Libre, accessible SANS abonnement, installés dans des bus, le long des pistes cyclables, dans de très nombreux lieux publics , brasseries, etc ..

    La Lettonie figure parmi les six premiers pays au monde pour la vitesse de son flux moyen internet. La Lettonie est au 6e rang des connexions les plus rapides au Mondial 2014 de Vitesse Internet selon la société Akamai et en cinquième position mondiale pour ses capacités de streaming vidéo « Ultra HD ». la France est loin derrière :
    http://www.lettonie-francija.fr/vitesse-connexion-internet-mondial-141

    La Lettonie préside depuis ce premier 1er janvier 2015 la Commission de l’Union Européenne. Avec dans ses priorités le développement des nouvelles technologies et l’accès de tous les citoyens. Cela donnera peut-être des idées à nos gouvernants pour que dans les trains français, ordinaires, régionaux ou TGV, on dispose comme dans les bus lettons du wifi accessible gratuitement sans aucun abonnement.

    C’est un voeux pour 2015 …. qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *