« No Bullshit » est le slogan de ce FPS sans classes ni régénération de vie automatique

Par Anh Phan le

Toxikk, c’est son nom, rappelle aux bons souvenirs des Unreal Tournament et autres Quake 3.

Toxikk

Le jeu, dont l’idée est née en 2012, est l’oeuvre des studios Reakktor ; Toxikk est un pur produit d’antan, du FPS en arène nerveux et exigeant, sans arbre technologique à débloquer, sans système de couvertures, d’armes personnalisables ni de perks. Pas de classe ou de régénération automatique de la santé non plus.

Voyez donc le trailer (et voici le site officiel, si vous voulez en savoir plus).

Une version bêta est espérée sur Steam avant la fin de l’année. C’est sur PC uniquement, vous vous en doutiez.

Source: Source
stopwatch < 1 min.