HTC et son Eye-phone : le Desire Eye

Tests et Impressions

Par Anh Phan le

Alors qu’on s’attendait à l’annonce d’un nouveau smartphone haut de gamme avec un écran XXL, c’est finalement sur le nouveau marché des smartphones dédiés aux selfies que HTC s’est concentré. Voici donc le nouveau Desire Eye qui vous propose ainsi un écran de 5,2″ et surtout un APN frontal avec un capteur rétro-éclairé de 13 Mégapixels.

htc-desire-eye-live-02

Le Desire Eye reprend un peu la base d’un HTC One (M8) et vous propose donc un écran de 5,2″ avec une résolution Full HD de 1920×1080, un processeur quad-core Qualcomm Snapdragon 801 de 2,3Ghz, 2Go de RAM, 16Go de mémoire interne, un port mémoire MicroSD, la technologie audio BoomSound avec les haut-parleurs en façade, la technologie Sensor Hub (comme sur HTC One M8), la certification IPx7, un triple microphone, un APN de 13 Mégapixels avec un capteur rétro-éclairé, un double flash LED, un objectif de 28mm avec une ouverture de f/2.0, un APN frontal de 13 Mégapixels avec également un capteur rétro-éclairé, un double flash LED, un objectif de 22mm avec une ouverture de f/2.2, la 4G, le support d’un étui Dot View comme le HTC One (M8), le tout sous Android 4.4.4 avec la surcouche Sense 6 et Eye Experience.

Comptez 499€ hors abonnement pour novembre 2014.

htc-desire-eye-live-03

En gros, HTC s’est concentré autour des usages sur les selfies et de la visio. Aussi, du côté des selfies, on se retrouve avec un objectif ultra grand-angle qui va permettre bien évidemment de prendre des selfies plus facilement (il y a tout un tas de modes amusants et le contrôle vocal). Mais la grande nouveauté, c’est la gestion des visages directement depuis le capteur avec la technologie Face Tracking, ce qui va permettre un suivi du sujet dans une conversation visio. Pour faire simple, le Desire Eye ne va pas utiliser toute la surface du capteur pour la visio, il se permettra juste de prendre ce qui est nécessaire sur le capteur, à savoir une résolution HD ou Full HD. Imaginez que la surface du capteur est calquée sur la surface de l’objectif, donc pour de la visio, on n’a pas besoin de l’intégralité de l’objectif mais seulement une partie. Donc quand le sujet bouge dans le champ de vision, le capteur va s’adapter à la position et on aura l’impression d’avoir un suivi du sujet. Dans le même principe, il peut gérer jusqu’à 4 personnes sur son champ de vision et diviser l’écran en 5 parties (vos 4 contacts et vous), un peu à la manière de Skype en terme de vue. C’est pratique mais la vidéo vous l’expliquera mieux que mes mots.

htc-desire-eye-live-12

Dans le même ordre d’idée, le Desire Eye permet aux utilisateurs de partager le contenu de son écran et ce, dans n’importe quel logiciel de visio. Le Desire Eye ne fait que remplacer le flux de la caméra frontale par un flux de ce que vous faites sur votre écran. A noter que l’Eye Experience sera disponible via une mise à jour sur les HTC One (M8) d’ici la fin octobre et plus tard pour le reste de la gamme HTC One.

htc-desire-eye-live-06

Le Desire Eye ne propose pas le même niveau de finition que le HTC One (M8). Il n’a pas vocation à devenir le nouveau porte-drapeau de la marque mais toujours est-il que d’un point de vue technique, il a de quoi plaire. La finition, même si c’est du plastique, est très bonne. Il est agréable en main et de mes premières impressions, l’écran est plutôt bon. Il faudra bien évidemment le tester plus longuement mais pour un smartphone milieu de gamme, ça peut le faire.