Je vous propose un simulateur de touchage de fesses avant le week-end

Par Corentin le

Allez, hop. On se fait plaisir pour ces dernières minutes de labeur. On touche, du bout du doigt, un cul.

Cliquez sur cette image pour accéder à Touch That Butt.
Cliquez sur cette image pour accéder à Touch That Butt.

Comme asse, on touche un cul. Car le cul, les fesses, c’est mieux que de se toucher les doigts et ce n’est certainement pas culcul. C’est une expérience culte. Ça peut même devenir en devenir un, de culte.

En tout cas, quoi que ça fasse, ou que ça fesse, le fait de toucher ces fesses vous mettra en face de la fascinante vacuité de cette paire. C’est en les touchant que vous comprendrez que vous ne décrocherez pas la lune. Du moins, pas celle que vous croyez.

A posteriori, je pense quand même que vous avez perdu votre temps. J’espère que cet arrière-train ne vous l’aura pas fait rater, votre train.

Et s’il vous plait, ne le faites pas dans le train. C’est vraiment nul. Faites-le plutôt ici. Ces fesses sont là pour vous.

> Touch that butt.
> Question why you touch that butt.
> Question that butt.
> Learn its secrets.
> Transcend into a higher state of consciousness.

> Become a better person.
> Butt.

Bon week-end.

> Via Kotacul

stopwatch < 1 min.