10 000 personnes pour manifester contre la « taxe Internet » en Hongrie

culture geek

Par Elodie le

Près de 10 000 Hongrois ont manifesté ce dimanche à Budapest pour protester contre la taxe internet instaurée par le gouvernement et qui doit entrer en vigueur en 2015.

Hungary Internet Tax
AP Photo/Laszlo Beliczay, MTI

En début de semaine dernière nous vous racontions comment le gouvernement Hongrois envisageait de taxer Internet via les FAI par la taxation de chaque Go de trafic de données. D’un montant de 150 forints hongrois (0,5 cents d’euro) par gigaoctets de données consommées, cette taxe pourrait s’avérer juteuse : 650 millions d’euros pour 1,3 milliard de Go de trafic (en 2013).

Le porte-parole de la commissaire européenne au Numérique a publié les estimations appliquées aux divers services internet existants :

Malgré la déduction des impôts qui l’accompagne, FAI et Hongrois sont en colère et l’ont fait savoir.
« Il s’agit de nouveaux efforts de la part du gouvernement pour contrôler et punir les médias indépendants et les organisations civiles, via des moyens légaux et économiques », estiment dans un communiqué les organisateurs de la manifestation de dimanche.

Face à la contestation, le parti du Premier ministre Viktor Orban, le Fidesz, s’est résolu à annoncer le dépôt d’un amendement fixant le plafond de la taxe à 700 forins (2.26€) par mois. Taxe qui incombera aux FAI et non aux internautes ont-ils tenu à préciser.

Bientôt remplacée à son poste par Günther Oettinger, le controversé homme politique allemand – qui aime autant le numérique que Jennifer Lawrence le cloud -, la future ex-commissaire européenne au Numérique, Neelie Kroes, a tenu à faire savoir que ce projet de loi était une « honte » :

« Il est terrible que le gouvernement hongrois pense pouvoir réduire la liberté de la presse en visant les propriétaires de médias puis en taxant leur alternative. Mauvaise direction », a-t-elle tweeté, encourageant ainsi toutes les personnes à « rejoindre ou supporter » les Hongrois lors de leur manifestation.

Source: Source