[League of Legends] Les vidéos des champions en disent long sur l’évolution de Riot au niveau marketing

Par Fabio le

Un billet publié à ce sujet sur Kotaku et le tweet d’un confrère (voir ci-dessous) m’ont fait réalisé que Riot Games était passé, en quelques années, de développeur talentueux à maître dans l’art du marketing. Riot, bientôt un long métrage pour chaque nouveau perso dévoilé. — Erwan Lafleuriel (@Magicalypse) March 6, 2015 Deux vidéos pour […]

Un billet publié à ce sujet sur Kotaku et le tweet d’un confrère (voir ci-dessous) m’ont fait réalisé que Riot Games était passé, en quelques années, de développeur talentueux à maître dans l’art du marketing.

caithlin

Deux vidéos pour bien saisir l’ampleur de l’évolution. Voici la présentation du champion Ezreal, publiée en 2010 :

Et voici la vidéo de présentation Bard, datée de la semaine dernière (et qui dure plus de 10 minutes) :

Impressionant, non ? C’est comme si, avant, Riot Games vous adressait un joli sourire en vous priant de regarder ce qu’il avait préparé pour son nouveau champion ; aujourd’hui, le développeur vous prend par la main, vous caresse le bras et vous murmure des mots doux à l’oreille si bien qu’au pire, vous avez envie d’essayer le nouveau champion, et au mieux, vous mettez la main à la poche pour acheter ledit champion et prendre 1 ou 2 skins supplémentaires par la même occasion.

En sus de ces vidéos “de présentation” (qui servent la compréhension du jeu et qui présente le nouveau contenu) Riot Games réalise maintenant des vidéos qui n’ont d’autre objectif que celui de vous faire passer à la caisse, ces vidéos présentent les nouvelles skins de leurs héros. Exemple avec DJ Sona, datée du mois dernier.

En voyant ça, on se dit que l’immense succès de Riot et de League of Legends n’est pas étonnant ; en plus d’enrichir régulièrement le jeu de nouveaux contenus et de continuer à travailler sur des points d’ergonomie (ce qu’il y a à l’écran, principalement), le studio californien est devenu une incroyable machine marketing, capable de faire payer ses clients sans dénaturer l’intérêt de leur jeu. Chapeau (on en reparlera peut-être bientôt plus en détails).

stopwatch 6 min.