A New York, une femme cherche à divorcer via Facebook

Business

Par henel le

La cour suprême de Manhattan a accepté la demande de divorce d’une New-Yorkaise effectuée via le réseau social Facebook

53735791

Facebook sert avant à réunir les gens, non ? Et bien à présent, il sert aussi à les éloigner, voire même les divorcer. La femme en question n’arrivait pas à joindre son époux, ce dernier ayant disparu de la circulation : pas de numéro de téléphone laissé, ni de même d’adresse. Rien. Elle souhaitait quitter son conjoint, mais sans ces renseignements, le problème se montrait complexe. Un juge a alors donné son accord pour qu’elle puisse lui transmettre les documents via le réseau social. L’action est juridiquement admissible, d’après le juge.

Matthew Cooper, le juge travaillant à la cour suprême de Manhattan, a donné une procédure à la jeune femme. La new-yorkaise a envoyé des messages privés à son mari durant près de trois semaines. Sans réponse. Mais la chose pourrait arriver.

On peut donc voir arriver une nouvelle vague de procédure de divorce, mais pourquoi pas aussi de mariage via les réseaux sociaux ? La jurisprudence sur internet reste encore à faire.

 

Source: Source