Qwant, le moteur européen fait peau neuve et entend concurrencer Google

Sur le web

Par Elodie le

Qwant, le moteur de recherche européen qui entend exister face au géant Google, s’est offert une petite cure de jouvence. Présentation.

qwant_logo_v3

Le défi est de taille pour Qwant sur un territoire où Google détient plus de 90% de part de marché dans la recherche (93,64% selon StatCounter) et où les autres – Yahoo, Bing, Yandex – se battent pour les quelques miettes restantes. D’autant que Qwant assure à nos confrères du Monde avoir reçu 1,6 milliard de requêtes en 2014, quand Google en reçoit 3,3 milliards… par jour.

Mais avec 20% de requêtes supplémentaires par mois, ses dirigeants, Jean-Manuel Rozan, président et Eric Léandri, directeur général, y croient, alors même que Google est bousculé sur ce terrain par la Commission européenne qui pourrait lui présenter ses griefs dès aujourd’hui dans le cadre d’une enquête antitrust démarrée en 2010, ce qui signerait le déclenchement d’une procédure contentieuse. La Commission lui reproche, entre autres, de favoriser ses services sur Chrome au détriment de ceux de la concurrence.

Une brèche dans laquelle Qwant, originellement français puis européen depuis juin 2014 et l’entrée de l’éditeur allemand Axel Springer dans le capital à hauteur de 20%, va devoir s’engouffrer si le moteur espère un jour pouvoir tirer son épingle du jeu.

Qwant joue sur la différenciation. Celle de son modèle économique, non basé sur la collecte de données personnelles et qui assure anonymat (à l’image de DuckDuckGo) et respect de la vie privée à ses utilisateurs, mais aussi de sa page d’accueil.

qwant_vie_privée

Lancé en février 2013, Qwant a fait peau neuve, le moteur de recherche, accessible quoique toujours en version bêta, propose en effet les « tendances du jour » dès votre arrivée. Un clic et vous retrouvez tous les résultats de recherche associés.
Par la suite, ces résultats, non filtrés, sont présentés sur trois colonnes, via un algorithme maison : Web, Actualités et Social avec les images et les vidéos au-dessus sous forme de bandeau horizontal. Un bandeau latéral est également présent à gauche, qui vous suivra tout au long de vos recherches et rassemble l’ensemble des fonctionnalités proposées par Qwant : Web, Actualités, Social, Images, Vidéos, Shopping, Boards.

qwant_recherche

L’équipe présente son nouveau bébé ainsi : « un design moderne et épuré », « une ergonomie pensée pour l’expérience utilisateur » et enfin « de nouvelles fonctionnalités de recherche approfondie ». Qwant est également un site responsive web design.

Lors d’une recherche, les résultats sont triés par pertinence par défaut dans « Actualités » et une liste de sources est proposée. Il vous suffit de cliquer sur l’une d’elles pour qu’apparaissent les informations provenant du site sélectionné.

qwant_actualités

Concernant son modèle économique, Le Monde explique que « la deuxième différence entre Google et Qwant tient au modèle économique. L’américain a assis une partie de son succès sur la vente de mots-clés, qui permettent aux sites marchands d’apparaître en tête de la recherche. Le français se rémunère uniquement en percevant une commission à chaque fois qu’un utilisateur ouvre un site d’e-commerce à partir de sa colonne shopping. »

En 2013, Qwant a ainsi généré 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires contre 60 milliards pour Google sur la même année. Mais Qwant exclut une stratégie « axée sur le chiffre d’affaires » et assure vouloir « d’abord construire l’audience et cela passe par un moteur qui soit pertinent, un bon produit à forte viralité ».