Si loi de Moore s’était s’appliquée aux voyages spatiaux, la lune ne serait qu’à une minute !

Science

Par Gregori Pujol le

Trois ans avant de participer à la création d’Intel, Gordon Moore avait annoncé que les transistors, qui constituent le cœur des microprocesseurs et de l’ère numérique en général, verraient leur coût décroître et leur performance augmenter à une vitesse exponentielle. En cette année 1965, il était encore loin de savoir que l’idée qu’il venait de lancer, et qu’on appellerait la « loi de Moore », deviendrait le moteur des changements technologiques pour un demi-siècle au moins.

moorelaw

Voici quelques exemples assez parlant si la loi de Moore avait pu s’appliquer à d’autres domaines :

– Dans l’automobile :

Si l’efficacité dans la consommation d’essence avait augmenté dans les même proportions, une personne pourrait conduire sa voiture toute une vie avec un seul plein.
Si sa taille avait diminué au même rythme que celle des transistors, votre voiture aurait les dimensions d’une fourmi.

– Dans construction :

Si le coût d’un gratte-ciel avait diminué au même rythme que la loi de Moore, il serait aujourd’hui possible d’en acheter un pour un prix inférieur à celui d’un PC. Et si un gratte-ciel voyait sa taille augmenter au rythme de la loi de Moore, il serait aujourd’hui 35 fois plus élevé que le mont Everest.
Si les prix de l’immobilier avaient chuté au même rythme que ceux des transistors, on pourrait acheter une maison pour le prix d’un bonbon.

– Dans les voyages aériens :

Le programme Apollo, qui a permis d’envoyer des hommes sur la Lune, a coûté 25 milliards de dollars américains. Si les prix avaient chuté au même rythme que la loi de Moore, ce programme coûterait aujourd’hui le même prix qu’un petit avion privé.
Le voyage vers la Lune en 1969 avait pris trois jours. Si la loi de Moore s’appliquait aux voyages spatiaux, ce trajet prendrait aujourd’hui une minute.
Un vol entre la Nouvelle-Zélande et New-York serait terminé avant que vous ayez fini d’attacher votre ceinture.

De nombreux équipements du quotidien sont également propulsés par les microprocesseurs et leurs transistors. Grâce à la loi de Moore, ces appareils ont vu, au cours des années, leur performance et leur efficacité énergétique augmenter fortement tandis que leurs coûts baissaient ; ils sont devenus des éléments indispensables de nos vies. Les montres et les téléphones sont intelligents, et les voitures sont aujourd’hui de véritables ordinateurs roulants.

Si un téléphone Android basé sur la technologie Intel était construit aujourd’hui avec la technologie de 1971, le microprocesseur du téléphone à lui seul aurait la même taille qu’une place de parking.
Par rapport au premier microprocesseur d’Intel, l’Intel 4004, les processeurs 14 nm actuels offrent une performance 3.500 fois supérieure, une efficacité énergétique 90.000 fois supérieure, pour un coût 60.000 fois moindre.