PAL : Si vous pouviez réformer la NSA, que feriez-vous ?

Lundi 1er juin, un petit vent de liberté soufflait sur le sol américain : le Patriot Act venait d’expirer, emportant avec lui le très contesté article 215, permettant – légalement – à la NSA de collecter l’intégralité des métadonnées (heures, durées et numéros appelés) des citoyens américains. Une pratique révélée par Edward Snowden voilà 2 ans maintenant.

pal_réforme_nsa

Les serveurs de la NSA stockant ces données condamnées au chômage technique (et juridique), certains s’inquiétaient des conséquences d’une telle situation si elle devait perdurer. Ce qui évidemment, était fort improbable.
Pourtant, le texte expiré ne concernait en rien la surveillance massive opérée par l’Agence de Sécurité Nationale dénoncée à travers le monde.

Comme on l’a vu en France avec la Loi Renseignement, ou au Royaume-Uni avec les propositions du premier ministre David Cameron, la lutte contre le terrorisme et les impératifs de sécurité nationale sont mère de toutes les lois privatives, liberticides et coercitives, sans que la grande majorité des citoyens ne s’en émeuvent, prêt à sacrifier un peu de liberté contre l’assurance de vivre dans « un monde en paix« . Quand bien même l’issue serait des plus incertaine.

Peut-on lutter véritablement et efficacement contre les ennemis de l’intérieur et de l’extérieur sans s’affranchir des règles, sans empiéter sur les libertés individuelles ? L’imminence d’une attaque ou l’urgence de localiser un contact sont-elles compatibles avec les rouages procéduraux ?

Le juste milieu entre protection des libertés et sécurité existe-t-il ? Si oui, quelles mesures faudrait-il prendre?
C’est notre PAL de la semaine : Vous avez la possibilité d’agir, en tant qu’élus, hauts responsables, patron de l’agence de renseignement d’un État, etc., sur la réforme de la NSA et/ou de toute autre agence de renseignement luttant contre le terrorisme, avec pour mission de protéger vos concitoyens, que changeriez-vous, qu’instaureriez-vous : outils, garde-fous, pratiques, fonctionnement, dans un monde où la lutte se fait aussi bien en ligne que sur le terrain ?

La parole est à vous !