Minds, le réseau social qui préserve votre vie privée

Business

Par henel le

bv

Minds, le tout récent réseau social gratuit, open source et chiffré, s’est lancé et reçoit l’approbation d’hacktivistes estampillés Anonymous.

Tout chaud tout flamme, oui, puisque Minds est sorti cette semaine (dans un silence à faire pâlir les morts) sur la toile et les smartphones. Le réseau social s’inscrit vraiment dans l’air du temps puisqu’il met en priorité la protection de la vie privée de ses utilisateurs.

L’homme derrière ce projet se nomme Bill Ottman et s’est vu interviewé par Business Insider où il s’exprime:

XVM2c434480-1656-11e5-ba3a-88009a0050e7-300x200

«Notre credo met en avant l’utilisateur. Il doit avoir un contrôle total sur le système, qu’il puisse le maîtriser»

Il se place comme un média alternatif à Facebook qui ne cesse de modifier constamment ses chartes de confidentialités et qui est accusé d’utiliser les données personnelles de ses utilisateurs (au nombre d’un milliard).

En l’espace de deux jours, le site a reçu plus de 60 millions de visites de gens qui se préoccupent de liberté sur internet.

Depuis le début, les membres de Anonymous Art of Revolution supportent le projet. Ces derniers ont même lancé un hackathon afin de créer un Minds code. Un soutien désintéressé et n’ayant pour vocation que d’améliorer Minds.

10408658_1086073281420899_7532147083351853916_n

Mais comment marche le bousin ? Eh bien, un peu de la même manière que Twitter, c’est-à-dire avec un fil d’actualité, une messagerie privée, possibilité de suivre des gens, etc.). La petite particularité de Minds, c’est que le réseau social, dénué de monétisation, possède un système de points que l’on acquiert en fonction de notre activité. Ces points peuvent être ensuite échangés afin de choisir le contenu qu’il souhaite mettre en avant. A noter qu’il est possible de mettre en lien son compte Facebook et Twitter (ce qui peut paraître étrange …).

Si l’on est encore loin de faire trembler la firme de la Silicon Valley, pas mal d’idées de ce genre se propagent et semblent attirer de nombreuses personnes (pour DuckDuckGo). Le vent commence-t-il à tourner ?

Pour la version Web, c’est par là, pour iOS ici et pour Android, encore là.

bichannel

Source: Source