Google déréférence le Revenge Porn

Business

Par henel le

google_amendement_macron_recherche

Google propose aux victimes de Revenge Porn une procédure de déréférencement sur son moteur de recherche.

Dans le post de vendredi, Google a annoncé qu’un formulaire serait bientôt en ligne pour les victimes de Revenge Porn (vous savez, ces vidéos tournées souvent à votre insu durant une partie de jambes en l’air et qui se retrouvent ensuite sur le net, dans le but de vous humilier):

« Notre philosophie a toujours été que nos recherches reflètent l’internet dans sa globalité. Mais la porno-vengeance (…) ne sert qu’à dégrader les victimes, qui sont en majeure partie des femmes », a expliqué Amit Singhal.

Par ce biais, les personnes pourront demander un « droit à l’oubli » qui aboutira par un déréférencement dans Google des pages les concernant. Ce qui signifie par conséquent que le contenu reste accessible. Mais c’est un bon début de la part du géant du web. Pour cela, elles devront effectuer un effort de plus en contactant directement les hébergeurs.

Google emboîte donc le pas à Twitter et Reddit qui ont déjà banni le Revenge Porn de leurs plateformes.

Un phénomène qui prend malheureusement de plus en plus d’ampleur sur la toile et qui peut détruire des vies. D’ailleurs, une histoire à fait beaucoup de bruit, celle de Chrissy Chambers, une Youtubeuse qui a subi cette pratique.
D’après le rédacteur du post, Amit Singhal, certains sites vont jusqu’à proposer aux victimes de retirer leurs images moyennant finance.

Source: Source